KranF.com – Le Blogue

Technologies, Médias Sociaux et Marketing Internet

Archive du mois de January, 2009

Écrit par Francis Bilodeau @ 8:43 am le 15 January 2009
Filed under: Vidéo,Web 2.0,YouTube

YouTube mutes

Serait-ce la signature de l’arrêt de mort de YouTube? Peut-être que c’est effectif depuis un moment déjà, mais hier un de mes copains me signalait que YouTube “coupait le son” vidéos utilisant le matériel non-autorisé de musique.  Vous pouvez d’ailleurs voir un exemple ici.

La note que YouTube fourni à ses utilisateurs se lit ainsi: Avertissement: Cette vidéo comporte une piste audio dont les détenteurs des droits d’auteur interdisent la reproduction. Le son a été désactivé.

Si YouTube commence à être sérieux à ce sujet, vous pouvez vous attendre à voir un important pourcentage de l’ensemble des vidéos YouTube en sourdine. Les conséquences sont un peu différentes que lorsque YouTube supprimait des vidéos utilisant droits d’auteur de contenu professionnel, comme un vidéo musical. On parle ici de dizaines de milliers de fans qui font des vidéos par eux-mêmes utilisant une trame sonore sous droit d’auteurs, des “remixes musicaux” et autres qui seront à peu prêt détruit. Il y a fort à parier que les utlisateurs seront peu enclin à ce changement…

Écrit par Francis Bilodeau @ 7:54 pm le 12 January 2009
Filed under: Facebook

J’ai remarqué lors des dernier jours, une certaine augmentation de personnes qui se joignent au groupe Facebook, tel: “Qui consulte le plus votre profil” et toutes dérivations du même genre. Ces groupes permettraient  de savoir qui regarde le plus votre profil si vous invitez vos amis à joindre ce même groupe. En échange, le groupe vous “activera” et vous aurez accès via une page web ou autre méthode aux informations de visualisation de votre profil.

En fait, je suis désolé de détruire votre rêve, mais c’est totalement faux et ces groupes sont bidons. Il s’agit d’une nouvelle forme de spam qui sévit sur Facebook. Une des premières preuves que ces groupes sont faux est que ces groupes bloquent l’ajout de commentaires sur leur page. Il est donc clair qu’ils ont peur que la “vérité” sorte directement sur la page du groupe, ce qui pourrait faire peur à ceux déjà membre ou ceux qui sont sur le point de se joindre. Deuxièmement, c’est contre la politique de Facebook de révéler qui consulte votre profil et combien de fois. Bien que d’autres sites plus orientée sur la rencontre de nouvelles personnes font l’objet de ce genre de fonctionnalité, Facebook est beaucoup plus conçu pour les gens que vous connaissez déjà (vos amis) et n’est pas développé pour connaître de nouvelles personnes. La fonctionnalité de savoir qui voit votre profil vous permet de jauger à savoir si vous voulez ou non connaître cette personne plus amplement et ce n’est pas le but de Facebook.

De plus, techniquement, il est IMPOSSIBLE de savoir qui a consulté votre profil. Un groupe n’est pas un élément programmable, donc aucun code de “tracking” n’est installé sur votre profil. Via une application, tout ça demeure encore IMPROBABLE. Un programmeur n’a aucun moyen de savoir quand son application est affichée sur le profil, par le fait même, il ne sait pas qui les voit. Un programmeur peut mettre son application à jour et c’est à peu prêt tout.

Alors pourquoi ces groupes existent?

Rassurez-vous, ce n’est pas pour vous spammer par courriel. En effet, Facebook bloque l’envoi de masse à l’administrateur d’un groupe lorsque celui-ci dépasse les 5,000 membres. Au rythme où les gens invitent leur amis à joindre ce groupe, ce nombre dépasse très facilement les 5,000 membres en peu de temps. Tout au mieux, les administrateurs du groupe peuvent ajouter de la publicité et/ou du spam sur leur page de groupe. Lorsque vous visiterez la page du groupe, vous pourrez les voir. Ne cliquez tout simplement pas dessus!

Pourquoi ces groupes marchent?

Il est très intéressant de voir le grand succès de ces groupes. La plupart que j’ai visionné franchissent tous le cap des 500,000 membres. Mais qu’est-ce qui pousse les gens à savoir qui consulte leur profil? La curiosité et le voyeurisme est une base chez l’être humain, encore plus sur le web. On veut savoir tout de tout le monde en révélant le moins possible sur nous mêmes. Paradoxe? Peut-être, mais certaines personnes l’ont compris et il y a moyen d’exploiter cette faiblesse pour faire de l’argent.

Écrit par Francis Bilodeau @ 10:13 am le 8 January 2009
Filed under: Entreprise

Durant la période des fêtes, je suis tombé sur un article vraiment intéressant traitant du “freelancing” (terme anglophone pour travailler à son compte) écrit par Mason Hipp, un entrepreneur. Je vous offre donc une traduction libre de cet excellent billet.

Malgré la façon dont il peut sembler génial de travailler pour soi, il y a des éléments lorsque l’ont travail à son compte qui sont tout simplement nuls. Peu importe dans quel domaine vous vous spécialisez, ces inconvénients vont habituellement trouver un moyen de se montrer.

De quels inconvénients je parle?

  • Faire face au cycle de la fête et de la famine
  • Trouver du temps pour faire de la mise en marché, faire travailler le client, traiter avec les clients, maintenir les tâches administratives à jour et faire croître l’entreprise
  • Équilibrer le travail et la vie personnelle (et souvent la famille)
  • Trouver le temps d’être malade et de partir en vacances tout en traitant les points ci-haut

Maintenant, si vous regardez que ces points négatifs, être pigiste semble une assez mauvaise idée – ce qui n’est certainement pas le cas. Il est important de reconnaître les défis d’être à son compte, mais, de sorte que vous pouvez les gérer et apprendre à vous libérer de ses limites habituelles.

Et c’est ce que nous allons faire dans cet article.

Le cycle de la fête et de la famine

C’est un problème que la plupart des pigistes doivent traiter douloureusement au début de leur carrière et, en général, de gérer encore plus tard aussi (avec possiblement moins de douleur).

Il commence au moment où vous avez beaucoup de temps libre et très peu de clients, quand il est temps pour vous de faire du marketing pour offrir vos services à des clients. Vous obtiendrez éventuellement des clients et vous commencerez à manquer de temps. Par le fait même, vous cesserez de faire du marketing (parce que vous êtes dépassés par le travail et vous ne voulez pas de nouveaux clients). Enfin, lorsque vous avez réussi à terminer le travail pour votre client par l’accomplissement de ses projets, vous recommencez le cycle, car vous avez très peu de nouveaux clients, et le cycle se répète.

Que faire à ce sujet
Le cycle de la famine est d’abord un problème de temps. Si vous pouvez garder un peu de temps pour vous lorsque vous travaillez pour un client ou lors de vos temps libres, vous pouvez automatiser une partie de votre commercialisation et marketing (avec un site web efficace par exemple ou un blogue). Vous pouvez aussi, par le fait même créer de nouvelles sources de revenus qui sont plus stable à long terme.

Tout gérer soi-même

Ce problème ne disparaît jamais complètement. À vrai dire, la gestion de tous les aspects d’une entreprise en pleine croissance est extrêmement difficile de faire seul, indépendamment de votre expérience.

La source du problème est qu’il y a tout simplement trop d’informations pour une seule personne à manipuler. C’est comme essayer de lire un roman au complet en quelques minutes. Vous ne pouvez pas le faire, sauf si vous lisez un résumé de tout ces détails.

Il en est de même pour les pigistes. Très, très, très peu de personnes peuvent penser à la comptabilité, juridique, marketing, support client et la stratégie de croissance de leur entreprise en même temps. Essayer de planifier et de gérer tous ces aspects soi-même est une recette qui mène tout droit au désastre.

Donc, ne tentez pas de le faire seul.
La solution à ce problème est simple – obtenir de l’aide auprès d’autres personnes. Vous ne devez pas faire votre propre comptabilité: un comptable, le fera pour vous. Si vous pouvez déléguer les tâches moins importantes, et vous concentrer seulement sur ce qui est important pour vous, votre entreprise est susceptible d’être en bien meilleure forme.

Tout faire soi-même

Si tout gérer soi-même est grave, tout faire soi-même est bien pire.

Disons que vous avez trouvé l’aide d’un comptable, et que vous utilisez certains outils pour aider au marketing. Cela laisse encore un énorme travail à faire par vous – tellement que vous atteindrez bientôt un plateau de revenus et vous aurez du mal à gagner plus que cela. La manière dont vous avez géré vos problèmes aura comme impact le maintien ou non de ce plateau et bien entendu, vous ne voulez pas nécessairement maintenir vos revenus, mais en faire plus.

Mais si vos revenus ne sont pas limitées dans le temps? Et si il y avait les moyens de rentabiliser votre temps, de sorte que vous obtenez plus de travail avec moins d’effort?

La manière de vaincre ces limitations de temps et de revenus est en travaillant avec d’autres personnes. Vous pouvez développer une partie de votre travail à l’externe, vous pouvez travailler avec d’autres indépendants ou trouver des partenariats. Vous pouvez créer toute une équipe distribuée. Grâce à ces concepts, le temps n’est plus un facteur limitant sur votre revenu.

Le maintien d’un équilibre Travail / Vie privée

La partie la plus difficile de tout cela est que les indépendants ne travaillent pas en vase clos, séparé de tout le reste. Vous avez tous des vies, des familles, des loisirs, et bien d’autres choses qui demande du temps. Il est impossible pour personne de travailler jour et nuit.

Sans oublier, les indépendants qui travaillent toute la journée et toute la nuit en général finisse par se brûler et tomber malade.

Comment faire pour maintenir un équilibre sain
L’astuce pour garder un bon équilibre travail / vie privée est assez facile, du moins en théorie. Il a tendance à être très difficile de réellement la mettre en pratique.

Le «secret» est de fixer des limites. Le travail pendant des heures établies. Traiter avec les clients pendant les périodes désignées. Prenez des pauses à intervalles réguliers tout au long de la journée.

Malheureusement, il n’y a pas beaucoup de moyens pour le rendre plus facile, il s’agit d’une discipline pour votre bien-être qui vous motivera.

Planification des situations d’urgence

Peut-être la pire chose qui puisse arriver aux pigistes est d’être tellement malades qu’ils ne peuvent pas travailler. Perdre le seul employé d’une entreprise est catastrophique, et il peut arriver sans avertissement.

Alors, que pouvez-vous faire?

Il existe quelques façons de traiter cette question. La première est d’avoir quelqu’un prêt à répondre à des courriels ou des appels en votre absence.

La deuxième partie est d’avoir quelqu’un que vous pouvez appeler pour prendre un peu de votre travail si cela est absolument nécessaire. Il est recommandé de travailler avec d’autres indépendants, sur une base régulière, ce qui rend la gestion d’une situation comme celle-ci encore plus facile.  Les situations d’urgence imprévues sera donc beaucoup plus facile à traiter.

Alors, quelle est la grande réponse?

Comme c’est mentionné à quelques reprises dans ce billet, la réponse à ces problèmes est de traiter votre travail comme une entreprise et moins comme un travail. Mettez en place une création de systèmes qui permet d’économiser du temps, commencez à travailler avec d’autres personnes qui travaillent dans le même domaine que vous, et commencer à constituer des actifs qui permettent une certaine stabilité d’argent.

Écrit par Francis Bilodeau @ 10:10 am le 6 January 2009
Filed under: Achats,Commerce Électronique,Entreprise,Web 2.0

C’est via le blogue d’e-marketer que nous apprenons que 40% des dollars dépensés sur Internet au Canada vont en dehors du pays. Vous avez certainement remarqué une chose dernièrement si vous achetez sur Internet: plusieurs compagnies américaines se sont ouvert un site web Canadien (.ca). Newegg.ca est un bon exemple (Newegg.com étant l’un des sites majeurs de ventes de pièces informatique aux États-Unis). Amazon.ca en est un autre qui offre depuis peu de l’électronique à vendre sur son site. Overstock.com a aussi également annoncé qu’il ouvrirait un site pour la devise Canadienne sous peu. La liste est de plus en plus longue!

Les États-Unis, pour pallier à leur crise financière décident donc de traverser la frontière et de s’ouvrir des sites web Canadiens, hébergé par un .ca (Canada) afin de vendre aux Canadiens et de récolter. Comme je l’ai mentionné en Octobre avec Steve the Geek, c’est scandaleux de voir que nos entreprises continuent en grande majorité à faire l’autruche et qu’aucune aide gouvernementale n’est donnée pour stimuler le positionnement et la vente sur le Web alors que nos entreprises se font maintenant compétionner sur leur propre territoire et que des centaines de millions de dollars y sont perdus.

Statistics Canada data revealed the extent of cross-border spending. In 2007, 44% of B2C e-commerce spending in Canada went to foreign retail Websites, up from 37% in 2005. A weakening US dollar caused a surge in Canadian spending on US Websites during 2007’s holiday season.

100116

Cette stratégie pourrait également montrer l’avant-gardisme des entreprises américaines. Étant donnée la chute de la devise Canadienne au cours des derniers mois, il est moins tentant pour un Canadien d’acheter directement aux États-Unis. Le prix à l’achat augmenterait considérablement lors du changement de devise! Cependant, en ayant ce même site en devise Canadienne et en réduisant (ou même en offrant gratuitement) les coûts de transports, cela s’avère une stratégie efficace pour garder le même volume de vente au Canada et même augmenter ses revenus puisque le positionnement efficace avec un site web Canadien augmentera le volume de visiteurs.

Bref, souhaitons que 2009 soit l’année du réveil du commerce électronique au Québec et au Canada!

Écrit par Francis Bilodeau @ 10:38 am le 5 January 2009
Filed under: Blogue,Facebook,Médias Sociaux,Web 2.0

C’est via le blogue technologique Techcrunch que j’apprend que Comscore a publié les statistiques de trafic des médias sociaux pour le mois de Novembre (Décembre étant exclu). Comme vous le verrez dans le graphique ci-bas, c’est une combinaison de tous les médias sociaux incluant Blogger (blogue) ainsi que Facebook (réseau social) qui y sont comptabilisés. Ces résultats nous prouvent que le mouvement Facebook ne s’essouffle pas, au contraire. Avec près de 200 millions de visiteurs unique par mois et une croissance de 116% par rapport à l’année dernière, Facebook se classe dans la catégorie du média sociaux qui a obtenu la plus forte croissance en 2008.

Malgré tout, les questions circulent toujours au Québec pour savoir si Facebook est sécuritaire, si l’on doit accepter n’importe qui dans sa liste d’ami ou qu’est-ce que l’on doit mettre comme information. À cet égard, ma réponse demeure toujours la même: Est-ce que ça vous dérangerais de savoir qu’un million de personnes soient au courant que vous regardez Heroes ou 24? La réponse est probablement non! Aussi banal que cet intérêt puisse paraître pour vous, lorsque vous rencontrez vos amis Facebook en vrai, que ce soit en affaire ou par amitié, c’est un autre sujet de discussion intéressant qui peut-être apporté plutôt que de parler d’argent ou de travail. Donc, si l’information diffusée sur vous est limité, où est le problème d’accepter n’importe qui? C’est un bon moyen de se bâtir de nouvelles amitié ou de nouveau contacts d’affaire. La preuve est que j’ai rencontrer plusieurs blogeurs intéressant par ce médium.

Fin de la parenthèse! Voici donc les résultats Comscore:

Top des médias sociaux (classés par ordre de visiteurs uniques au monde Novembre, 2008; comScore)

1. Blogger (222 millions)
2. Facebook (200 millions)
3. MySpace (126 millions)
4. WordPress (114 millions)
5. Windows Live Spaces (87 millions)
6. Yahoo Geocities (69 millions)
7. Flickr (64 millions)
8. Hi5 (58 millions)
9. Orkut (46 millions)
10. Six Apart (46 millions)
11. Baidu Space (40 millions)
12. Friendster (31 millions)
13. 56.com (29 millions)
14. Webs.com (24 millions)
15. Bebo (24 millions)
16. Scribd (23 millions)
17. Lycos Tripod (23 millions)
18. Tagged (22 millions)
19. imeem (22 millions)
20. Netlog (21 millions)

Graphique 01

Graphique 01

Recevez les billets par courriel!


Add to Netvibes
Add to Google
Subscribe with Bloglines

 TwitterCounter for @fbilodeau


Mon Twitter

Calendrier

January 2009
M T W T F S S
« Dec   Feb »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031