KranF.com – Le Blogue

Technologies, Médias Sociaux et Marketing Internet

Archive du 31 August, 2009

Écrit par Francis Bilodeau @ 12:14 pm le 31 August 2009
Filed under: Actualité,Apple,Entreprise,Facebook,iPhone,Web 2.0

photoL’être humain n’est pas parfait et par extrapolation, l’entreprise ne l’est pas non plus. Tout le monde peut faire des erreurs, mais les erreurs sont faites pour s’améliorer non seulement en tant qu’être humain, mais aussi dans le produit et le service qu’une entreprise offre à ses clients. Par contre, encore en 2009, certaines entreprises ont tendance à contrôler le message projeté et ce qu’il se dit sur eux alors qu’il est impossible de se battre contre Internet qui possède un immense nombre de tribunes pour faire un méa-culpa.

Cette semaine, nous avons eu un bon exemple de contrôle. Je vous ai parlé dans mon dernier billet il y a deux semaines que Facebook venait de soumettre sa version 3.0 sur le AppStore. Et bien il n’a fallu pas moins d’une semaine et demie avant que l’application soit approuvée. Joe Hewitt, le développeur de l’application en a d’ailleurs fait état dans un billet intitulé “Innocent Until Proven Guilty” (Innocent jusqu’à preuve du contraire) qui est l’inverse du processus d’Apple présentement. M. Hewitt insiste principalement sur le fait qu’Apple devrait éliminé complètement le processus de validation des applications et les publier directement. Il existe déjà un marché noir des applications intitulé Cydia où déjà, certaines applications qui ont été refusée par Apple circulent (C’est le cas de Google Voice et Qik). Bref, le point de vue de M. Hewitt réside dans le fait que ce n’est pas dangereux d’avoir un marché ouvert, Internet fonctionne de cette manière déjà. Également, en ce qui concerne les données privées, M. Hewitt indique qu’une application fonctionne dans un environnement fermé et qu’elle n’a accès qu’à des informations limités. La seule chose présentement potentiellement dangereuse serait vos contacts, ce qui est corrigible par Apple avec une patch de sécurité.

Having said that, I have only one major complaint with the App Store, and I can state it quite simply: the review process needs to be eliminated completely.

Does that sound scary to you, imagining a world in which any developer can just publish an app to your little touch screen computer without Apple’s saintly reviewers scrubbing it of all evil first? Well, it shouldn’t, because there is this thing called the World Wide Web which already works that way, and it has served millions and millions of people quite well for a long time now.

Oh, but you say that iPhone apps are different, because they run native code and can do scary things that web pages can’t? Again, you’re wrong, because iPhone apps are sandboxed and have scarcely any more privileges than a web app. About the only scary thing they can do outside the sandbox is access your address book, but Apple can easily fix that by requiring they ask permission first, just like they must do to track your location.

En ce qui concerne le niveau de qualité d’une application, les clients peuvent le faire eux-mêmes, à travers les commentaires qu’ils peuvent laisser sur une application. Le libre-marché ou Apple au besoin se chargera d’éliminer les applications qui sont nulles. Il sera de la responsabilité du développeur de s’assurer qu’une application est bonne et toute la responsabilité du service-qualité sera sur ses épaules. Comme M. Hewitt l’indique, est-ce que vous croyez vraiment que Facebook laisserait une application à moitié fonctionnelle sortir sur l’AppStore? Mais encore là, il est à douter que le long processus de révision des applications d’Apple soit pour trouver des bugs, mais plutôt pour trouver des failles qui seront en violations de leurs règles. C’est d’ailleurs pourquoi bon nombres d’applications ont été refusé pour des raisons plus que douteuses

The fact is this: Apple does not have the means to perform thorough quality assurance on any app. This is up to the developer. We have our own product managers and quality assurance testers, and we are liable to our users and the courts if we do anything evil or stupid. Apple may catch a few shallow bugs in the review process, but let’s face it, the real things they are looking for are not bugs, but violations of the terms of service. This is all about lawyers, not quality, and it shows that the model of Apple’s justice system is guilty until proven innocent. They don’t trust us, and I resent that, because the vast majority of us are trustworthy.

Il est clair qu’Apple tente de contrôler beaucoup trop ce qui est sur l’AppStore, en même temps, je ne crois personnellement pas qu’Apple serait prêt du jour au lendemain à opter pour un libre-marché complet. Cependant, il est clair qu’il est vraiment frustrant pour un consommateur d’attendre deux semaines pour la mise à jour d’une application aussi prestigieuse que Facebook. Apple devra certainement apporter des rectifications à son AppStore très bientôt. Je pense entre autre à grossir l’équipe qui approuve les applications, mais aussi offrir un statut spécial tel que “Développeur de confiance” à certaines entreprises tel que Facebook. Ainsi, celles-ci pourrait passer outre le processus de validation. Ce seront des questions qu’Apple devra se poser au cours des prochaines semaines!

Recevez les billets par courriel!


Add to Netvibes
Add to Google
Subscribe with Bloglines

 TwitterCounter for @fbilodeau


Mon Twitter

Calendrier

August 2009
M T W T F S S
« Jun   Sep »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31