KranF.com – Le Blogue

Technologies, Médias Sociaux et Marketing Internet

Archive pour la Catégorie 'Actualité'

Écrit par Francis Bilodeau @ 7:39 pm le 12 September 2012
Filed under: Achats,Actualité,Apple,Cellulaire,Entreprise,Innovation,iPhone,Technologie

Un peu plus tôt aujourd’hui avait lieu le Keynote de Apple, une conférence d’une durée d’environ deux heures qui a pour but de promouvoir les produits d’Apple qui verrons le jour sur le marché sous peu. Parmi ces produits fût annoncé un nouvel iPod Nano et Touch ainsi qu’une version améliorée de iTunes. Mon billet se concentrera cependant sur ce qui présentement est le grand débat: le nouvel iPhone 5 qui fût également annoncé cet après-midi. Bien que la plupart des détails de ce nouvel iPhone ont été victime de fuites lors des dernières semaines, le tout est maintenant “officiel”.

Avant de vous livrer mon humble opinion sur ce nouveau gadget qui sera sur le marché en pré-commande le 14 Septembre 2012 et en magasin le 21 Septembre 2012 au coût de 200$, 300$ ou 400$ pour le modèle 16GB, 32GB et 64GB respectivement, j’aimerais vous faire part d’un petit détail. Afin d’être le plus honnête possible avec vous, je suis un fan de la gamme d’Apple en se qui attrait au iPhone et iPad. J’ai d’ailleurs présentement un iPad 3 et un iPhone 4. Par contre, j’essaie d’être le plus neutre et le plus froid possible lorsque vient le temps de dicter mon opinion. Mon côté “fan-boy” est donc laissé de côté!

Vous connaissez probablement les nouvelles fonctionnalités de l’iPhone 5, si ce n’est pas le cas, je vous invite à consulter la vidéo ci-bas qui est un commercial de Apple:

 

 

Maintenant, je dois vous dire que je suis un peu déçu du nouvel iPhone. Ne vous y méprenez pas, c’est un excellent téléphone. Il a tout ce qu’il faut pour être utile et faire le travail d’une manière impeccable. La version iOS6 qui verra le jour le 19 Septembre amène également une tonne de correctifs et d’améliorations qui sera utile également utile pour les utilisateurs des versions précédentes. En tout, c’est près de 200 nouveautés et améliorations!

Le fait que je sois déçu est qu’Apple semble suivre une évolution logique entre ses versions d’appareils. Également ils travaillent de manière à rattraper ce que leurs (nombreux) compétiteurs font. C’est principalement ce qui me déçoit le plus, où est l’innovation? Vous pouvez tous dire qu’Apple est très fermée comme entreprise, prend des décisions douteuse comme par exemple poursuivre Samsung pour des droits de brevets violées. N’utilise pas les standards de l’industrie (technologie Apple Lightning plutôt qu’utiliser du Micro-USB). Par contre, si vous avez une chose que vous ne pouvez dire c’est qu’Apple n’est pas innovateur. Ils étaient des pionniers avec l’iPod, ils ont également pulvérisé Blackberry avec l’avènement du iPhone 3G, qui n’ont jamais été capable de suivre. Plusieurs ont par la suite copié le concept du iPhone pour sortir leur propre version. Cependant, depuis ce temps, le marché du téléphone intelligent est devenu extrêmement compétitif et de nouvelles offres sont apparues avec les téléphones Android et Windows qui sont beaucoup plus “ouverts” dans leurs standards. Il ne faut pas se le cacher, ces téléphones font aujourd’hui pratiquement la même chose qu’un iPhone et même mieux dans certains cas.

Le dernier modèle de iPhone a été décevant (4S), rien de nouveau à part Siri. Une innovation oui, mais qui ne fonctionne pas très bien ici au Canada, du moins pour le moment. J’attendais avec impatience le redisign du iPhone 5, mais outre un écran élargi, il n’y a rien pour moi qui saute à l’oeil. Lorsque l’on compare avec les compétiteurs, ce nouveau téléphone n’est qu’une mise à jour pour être capable de rejoindre ce que les autres font. Bref, où est l’innovation dans ce nouveau téléphone? Où est la longueur d’avance de Apple? Est-ce que aujourd’hui, près de cinq ans après le tout premier iPhone, nous possédons un iPhone seulement pour le nom, la marque? Est-ce que nous payons des centaines de dollars de plus que pour la marque? D’où ma déception. J’attendais une grande innovation aujourd’hui qui n’a pas eu lieu.

J’achèterai le iPhone 5, mais je n’ai pas vraiment d’arguments pour me défendre d’attaques d’adversaires à part c’est une question de goût. À part que je fonctionne avec le iPhone depuis la version 3G et que je ne veux pas perdre mes données sur mes Apps. À part que je n’ai pas de temps à perdre à apprendre à configurer un nouveau téléphone de A à Z. Le marché est selon moi très égal et où nous en sommes ce n’est qu’une question de goût et de sous. Bref, même s’il sera très populaire, Apple devrait se faire gruger de plus en plus de parts de marchés dans les mois à venir. C’est bien d’entendre tout plein de statistiques sur la force d’Apple lors des présentations Keynote, mais il manque d’innovation depuis le départ de Steve Jobs (paix à son âme).

Quelle est votre opinion sur le iPhone 5? Faites m’en part!

Vous cherchez un comparatif entre les meilleurs téléphone du marché? Voici un tableau intéressant, courtoisie de Mashable.

Écrit par Francis Bilodeau @ 12:49 pm le 16 January 2010
Filed under: Actualité,Hors-sujet

Nous avons tous vu dans les nombreuses images et vidéos la terrible catastrophe qui affecte une fois de trop le peuple Haïtien. Au fur et à mesure que le temps passe, nous sommes témoins avec horreur du terrible sort qui c’est abattu sur eux et personne ne peut rester indifférent. Le mieux que nous puissions faire pour le moment est de prier et surtout faire quelque chose de concret en donnant des dons pour la Croix-Rouge et pour le CECI. Ce que j’ai d’ailleurs fait hier et je compte donner encore très bientôt.

Cette tragédie est d’autant plus personnelle ce matin alors que j’apprends avec tristesse le décès de mon ancien enseignant du Cégep de Drummondville: Denis Bellavance, une personne que j’ai beaucoup appréciée et que je savais appréciée aussi par mes collègues étudiants il y a cinq années déjà. Hormis son talent pour la conception et la gestion de projet en Informatique, Denis avait une personnalité fort attachante et je crois que c’est ce qui nous marquait le plus chez lui.

Denis se trouvait à Haïti pour donner plusieurs conférences aux étudiants en Informatique sur la gestion de projet, un cours qu’il nous avait déjà donné à l’époque. Ce n’était pas la première fois qu’il donnait des conférences à l’étranger, il a toujours aimé aider les autres en partageant ses connaissances. Il nous racontait d’ailleurs ses expériences à l’International lors de nos cours dont celle au Vietnam.

Je sais que Denis manquera à beaucoup de personnes, je souhaite donc offrir mes sincères condoléances à la famille de M. Bellavance, ses collègues de travail et les nombreux étudiants qu’il a influencé au cours de sa vie.

Écrit par Francis Bilodeau @ 12:14 pm le 31 August 2009
Filed under: Actualité,Apple,Entreprise,Facebook,iPhone,Web 2.0

photoL’être humain n’est pas parfait et par extrapolation, l’entreprise ne l’est pas non plus. Tout le monde peut faire des erreurs, mais les erreurs sont faites pour s’améliorer non seulement en tant qu’être humain, mais aussi dans le produit et le service qu’une entreprise offre à ses clients. Par contre, encore en 2009, certaines entreprises ont tendance à contrôler le message projeté et ce qu’il se dit sur eux alors qu’il est impossible de se battre contre Internet qui possède un immense nombre de tribunes pour faire un méa-culpa.

Cette semaine, nous avons eu un bon exemple de contrôle. Je vous ai parlé dans mon dernier billet il y a deux semaines que Facebook venait de soumettre sa version 3.0 sur le AppStore. Et bien il n’a fallu pas moins d’une semaine et demie avant que l’application soit approuvée. Joe Hewitt, le développeur de l’application en a d’ailleurs fait état dans un billet intitulé “Innocent Until Proven Guilty” (Innocent jusqu’à preuve du contraire) qui est l’inverse du processus d’Apple présentement. M. Hewitt insiste principalement sur le fait qu’Apple devrait éliminé complètement le processus de validation des applications et les publier directement. Il existe déjà un marché noir des applications intitulé Cydia où déjà, certaines applications qui ont été refusée par Apple circulent (C’est le cas de Google Voice et Qik). Bref, le point de vue de M. Hewitt réside dans le fait que ce n’est pas dangereux d’avoir un marché ouvert, Internet fonctionne de cette manière déjà. Également, en ce qui concerne les données privées, M. Hewitt indique qu’une application fonctionne dans un environnement fermé et qu’elle n’a accès qu’à des informations limités. La seule chose présentement potentiellement dangereuse serait vos contacts, ce qui est corrigible par Apple avec une patch de sécurité.

Having said that, I have only one major complaint with the App Store, and I can state it quite simply: the review process needs to be eliminated completely.

Does that sound scary to you, imagining a world in which any developer can just publish an app to your little touch screen computer without Apple’s saintly reviewers scrubbing it of all evil first? Well, it shouldn’t, because there is this thing called the World Wide Web which already works that way, and it has served millions and millions of people quite well for a long time now.

Oh, but you say that iPhone apps are different, because they run native code and can do scary things that web pages can’t? Again, you’re wrong, because iPhone apps are sandboxed and have scarcely any more privileges than a web app. About the only scary thing they can do outside the sandbox is access your address book, but Apple can easily fix that by requiring they ask permission first, just like they must do to track your location.

En ce qui concerne le niveau de qualité d’une application, les clients peuvent le faire eux-mêmes, à travers les commentaires qu’ils peuvent laisser sur une application. Le libre-marché ou Apple au besoin se chargera d’éliminer les applications qui sont nulles. Il sera de la responsabilité du développeur de s’assurer qu’une application est bonne et toute la responsabilité du service-qualité sera sur ses épaules. Comme M. Hewitt l’indique, est-ce que vous croyez vraiment que Facebook laisserait une application à moitié fonctionnelle sortir sur l’AppStore? Mais encore là, il est à douter que le long processus de révision des applications d’Apple soit pour trouver des bugs, mais plutôt pour trouver des failles qui seront en violations de leurs règles. C’est d’ailleurs pourquoi bon nombres d’applications ont été refusé pour des raisons plus que douteuses

The fact is this: Apple does not have the means to perform thorough quality assurance on any app. This is up to the developer. We have our own product managers and quality assurance testers, and we are liable to our users and the courts if we do anything evil or stupid. Apple may catch a few shallow bugs in the review process, but let’s face it, the real things they are looking for are not bugs, but violations of the terms of service. This is all about lawyers, not quality, and it shows that the model of Apple’s justice system is guilty until proven innocent. They don’t trust us, and I resent that, because the vast majority of us are trustworthy.

Il est clair qu’Apple tente de contrôler beaucoup trop ce qui est sur l’AppStore, en même temps, je ne crois personnellement pas qu’Apple serait prêt du jour au lendemain à opter pour un libre-marché complet. Cependant, il est clair qu’il est vraiment frustrant pour un consommateur d’attendre deux semaines pour la mise à jour d’une application aussi prestigieuse que Facebook. Apple devra certainement apporter des rectifications à son AppStore très bientôt. Je pense entre autre à grossir l’équipe qui approuve les applications, mais aussi offrir un statut spécial tel que “Développeur de confiance” à certaines entreprises tel que Facebook. Ainsi, celles-ci pourrait passer outre le processus de validation. Ce seront des questions qu’Apple devra se poser au cours des prochaines semaines!

Écrit par Francis Bilodeau @ 10:50 am le 17 August 2009
Filed under: Actualité,Apple,Facebook,iPhone

Lors de la conférence du WWDC, TomTom avait fait une présentation montrant son logiciel de navigation fonctionnant sur iPhone. À l’origine, aucune date ni aucun prix n’avait été annoncé. Et bien aujourd’hui, nous avons trouvé réponse à ces questions, car l’application à vu le jour dans le fameux AppStore d’Apple. L’application se vend présentement 99,99$ CAN pour avoir le logiciel incluant les cartes du Canada et des États-Unis. Pour les copains Français, l’application se vend 140,00$, soit certainement une centaine d’Euros. Ce prix n’inclut pas le fameux outil pour accrocher le iPhone à votre vitre de voiture, qui servira à charger votre iPhone et aussi améliorera les performances du GPS, le son et le micro du iPhone. Pour le moment, aucun prix n’a été émis en ce qui concerne cet accessoire. Ci-bas, voici le logiciel TomTom à l’oeuvre.

Dans les autres nouvelles, nous avons appris via le Twitter de Joe Hewitt, ingénieur logiciel chez Facebook, que la version 3.0 de Facebook a été envoyé sur l’AppStore et est présentement en attente de publication. C’est donc une excellente nouvelle pour tous les utilisateurs, car la version courante de Facebook pour iPhone commençait sérieusement à tirer de la patte. Voici quelques-unes des nouveautés que nous pouvons anticiper:

… de nouvelles caractéristiques telles qu’un “News Feed” qui est plus comme celle que nous retrouvons sur le site de Facebook, la capacité “d’aimer” des articles et un nouvel écran d’accueil personnalisable. Plus important encore, elle (l’application) aura aussi la capacité de faire de la vidéo sur l’iPhone 3GS. C’est une caractéristique qui sera présente de façon inattendue, car elle a été ajoutée à la toute dernière minute. Et peut-être le meilleur de tous, l’application aura la capacité de gérer les événements, enfin!
Écrit par Francis Bilodeau @ 8:32 am le 21 May 2009
Filed under: Actualité,Cellulaire,Commerce Électronique,Entreprise,Internet,Technologie,Web 2.0

Séries d’articles très pertinent et d’actualité du Devoir que vous pouvez lire ici, ici et ici. Ces articles, qui ont été publiés cette fin de semaine traitent du retard technologique que le Canada est en train de prendre comparativement aux autres pays du monde. L’article indique qu’en cinq ans, le Canada est passé du 9e rang au 19e rang en matière développement global des technologies de l’information et des communications. Le retard est notable partout, autant dans nos infrastructures et dans nos entreprises que dans nos habitudes personnelles dont j’ai traité à maintes reprises sur ce blogue dernièrement. Maintenant, nous ne sommes plus fier de nos technologies comme autrefois, un sentiment de gêne s’installe de plus en plus. Pour citer quelques passages de l’article:

Demandez au directeur de la recherche à la Société des arts technologiques (SAT) de Montréal, René Barsalo, qui sillonne la planète pour y parler de spectacles multimédias en réseau, de télémédecine ou encore de diffusion de contenus vidéo sur un téléphone cellulaire. «Oui, ça devient gênant: désormais, quand on croise des partenaires éventuels en Europe ou en Asie, il faut leur expliquer qu’on ne pourra pas collaborer avec eux, lance-t-il. Pas qu’on ne veuille pas, mais parce qu’on n’a plus les capacités techniques au Canada pour le faire.»

Pour la productrice Josée Vallée, présidente de Cirrus communications, la firme qui a donné vie à la série Tout sur moi, la situation est plus que gênante, elle est surtout lourde de conséquences: après chaque journée de tournage, les épreuves — les rushs, quoi! — sont généralement gravées sur un DVD pour être visionnées le soir même par les producteurs. «Nous avions pensé nous équiper d’un système pour échanger ces rushs sur un réseau fermé, dit-elle, et ce, pour éviter de graver tout ça sur un DVD et épargner un envoi quand le tournage est loin de Montréal. Mais on a été obligés de reculer à cause du temps que cela aurait pris pour transférer ces données.»

Comme l’article du Devoir l’indique, nos infrastructures de réseau que ce soit Vidéotron, Bell ou Rogers frôlent non seulement l’obsolescence, mais demeure très couteuses pour le consommateur et sont souvent accompagnés de petites limites de bande passante qui limite notre développement technologique. Cette situation est notable non seulement dans nos forfaits Internet résidentiel, mais aussi dans nos forfaits de téléphone cellulaire.  L’article indique:

Résultat: alors qu’un Megabit/seconde de bande passante, soit l’unité de base de mesure de la capacité de transfert d’un réseau, coûte 0,13 $ en moyenne à un Japonais, il faut près de 4 $ à un Canadien pour obtenir la même chose.

À titre comparatif, les Français (0,33 $), les Suédois (0,35$) ou les Américains (2,83 $) doivent débourser beaucoup moins pour avoir la chance d’échanger courriels, photos ou vidéos par Internet. Un clivage palpable cette semaine d’ailleurs alors que la compagnie Numéricâble en France proposait à ses clients une connexion par fibre optique contre 34 $ par mois. Au même moment, à Montréal, Vidéotron exposait sur son site une offre de branchement deux fois moins rapide pour les téléchargements et 100 fois moins rapide pour le téléversement en échange d’une facture de… 90 $, soit trois fois plus cher.

Bref, je vous ai longuement parlé du refus des entreprises Québécoises et Canadiennes à rejoindre les rangs du Web 2.0, le Web Participatif, en plus de l’entêtement de certaines personnes à ne pas faire confiances aux réseaux sociaux tel que Facebook et Twitter ou tout simplement d’acheter en ligne. Très triste de constater que notre retard est également notable au niveau de la réseautique où les “nouvelles technologies” que nous implantons ont parfois déjà six années de retard sur certains pays. L’innovation fait de plus en plus part à l’adoption de technologies qui existent depuis des années ailleurs, alors que ces mêmes pays continuent de s’améliorer d’année en année. Dommage que nous devenons un pays du tier-monde technologique…

«On était au-dessus de la mêlée, dit M. Barsalo. Mais tout ça est fini.» «Nous sommes désormais en retard sur le reste de la planète, renchérit Patricia Tessier, vice-présidente du marketing chez Sun Media. Ce retard ne cesse même de s’accentuer parce que personne ne semble vraiment en prendre conscience.»

Écrit par Francis Bilodeau @ 6:04 pm le 20 February 2009
Filed under: Actualité,Blogue,Cellulaire,Facebook,Internet,Médias Sociaux,Rumeurs,Twitter,Web 2.0

J’ignore si vous êtes un fan de hockey comme moi, mais hier, nous avons eu droit à toute une expérience sur le Web sportif que nous ne sommes pas prêt de revoir de si tôt. La situation nous démontre les dangers du dérapage des médias sociaux via la propagation rapide de fausses rumeures.

L’histoire débute en soirée avec les divers médias sportifs qui annonce une “bombe” qui sortira dans les médias d’ici quelques heures. Tous les médias en parle, que ce soit Réjean Tremblay, RDS via l’anti-chambre, TQS via 110%, etc. Certains médias dont RDS y vont même d’un effet catastrophe pour l’histoire du Canadien, une honte pour l’ambassadeur du Canadien Jean Béliveau et une nouvelle qui ébranlera les fondations du temple du Canadien de Montréal. À 110%, Richard Labbé, journaliste de La Presse, annonce que l’histoire est à saveur judiciaire et sera publiée dans l’édition du journal La Presse de demain (aujourd’hui). Bref, il n’en fallait pas plus pour enflammer le Web et c’est là que nous avons été témoin du danger des médias sociaux.

J’ai suivi les événements sur Twitter, Facebook et par la bande divers forums pour une bonne partie de la soirée. Via la recherche de Twitter, on pouvait facilement retrouver toutes les informations concernant cette histoire sous le tag #habs. Bref, en suivant cette soirée, on a eu toute sorte d’informations non-véridique venant de partout du Web. Forums, blogues, Facebook, rien n’était laissé au hasard. Le problème est que, chaque information n’était pas vérifié non plus! Je peux vous dire qu’on a eu droit à toute sorte d’histoire plus bizarre les unes que les autres: viol impliquant trois ou quatre joueurs du CH, cocaïne pour certains joueurs, traffic d’armes, police qui attendait de pied ferme l’avion du CH à leur arrivée à l’aéroport,  et plusieurs autres rumeurs sur différents forums ou chacun avait la réponse magique au mystère propagé par nos bons médias québecois. Il y avait effectivement quelque chose, mais jusqu’à présent, ces histoires ce sont avérés fausses! Et c’est exactement là le danger du Web, puisque les noms qui sont sortis n’était souvent pas les bons et en plus associés à quelque chose qu’ils n’avaient pas fait, comme Carey Price ou Maxime Lapierre par exemple! Nous pouvons dire une chose, si le Canadien désire s’amuser avec des poursuites en diffamations, on peut dire qu’il s’amuserait beaucoup! Fort heureusement, autour de minuit, ont apprend que Sergei Kostitsyn serait proche d’un individu qui a été arrêté dans le projet Axe. De quoi faire taire les rumeurs farfelues sur Twitter et sur d’autres médias sociaux…

As-t’on eu des points positifs hier? Effectivement, ça n’a pas été une nuit de sommeil courte pour rien… mais pas loin! Nous savons maintenant que le Web est rapide, plus que jamais. Avec des outils comme Twitter et Facebook combiné aux cellulaires avec caméras photos, des milliers de personnes recherchent ce qui ce passe sur un sujet précis sur le Web et canalise l’information à un seul endroit. Via un lien que j’ai obtenu par Twitter, il était vraiment intéressant d’être capable de suivre en direct via le Web le vol des Canadiens de Pittsburgh vers Dorval! Mais c’est aussi possible de lire des informations qui s’avèrent être fausses, publiés par des gens souvent en manque d’attention.

Par contre, je dois dire que via Facebook, j’ai été mis au courant d’une rumeur autour de 11h00 qui c’est avéré être exacte pour les trois noms qui seraient impliqués dans l’histoire, soit les frères Kostitsyn et Roman Hamrlik. La dîte rumeur impliquait également une arrestation future pour des crimes assez grave commis par ces trois joueurs, ce qui n’est pas arrivé. Cette rumeur était-elle également fausse? Le temps nous le dira, en espérant que le Web se contrôle un peu plus lors de la prochaine “crise”!

Écrit par Francis Bilodeau @ 7:51 pm le 17 November 2008
Filed under: Actualité,Hors-sujet

Un petit billet hors-sujet, vous me le pardonnerez! Mais suite à un article de Zelaurent concernant la perte du Grand Prix de Montréal que j’ai découvert sur Twitter, j’ai décidé de lui faire un commentaire sur son blogue, n’étant pas très d’accord. Voici un extrait de l’article sur son blogue suivi de ma réponse… Suis-je dans le champ?!

Le Grand Prix est-il une Grande perte pour Montréal ?

J’ai déjà exprimé sur ce blogue mon peu d’entrain pour un «sport» d’un autre âge. Pendant que la population se plaint de ne pouvoir remplir le réservoir de sa voiture, faute de pouvoir d’achat, des bolides extraterrestres engloutissent des tonnes de pétrole dans un combat assourdissant.

Je suis fier de dire à mes amis que 95% de mes déplacements à Montréal se font sans voiture. Pourquoi devrais-je sangloter pour le départ d’une compétition qui encense la vitesse alors que nos autoroutes sont limitées à 110 km ? Suis-je le seul à voir un décalage entre ce spectacle et notre réalité ?

Ma réponse:

Salut ZeLaurent!

Je dois dire que je suis en désaccord pas mal total avec toi, mais c’est pas grave t’es un bon gars pareil. ;-)

Tu indiques que la F1 est un sport d’un autre âge, mais à ce que je sache, il est plus populaire que jamais. Les cotes d’écoutes sont autours du 300 millions par GP, en plus des spectateurs qui se déplacent en grand nombre à chaque événement. Je dois dire que pour le sport d’un autre âge on y repassera et je pense que tu es la minorité à penser cela, sans offenses!

Effectivement, ça pollue, mais pas tant que ça! La F1, technologiquement parlant, sont les voitures les plus avancées au monde et sont déjà pas très polluantes et le seront beaucoup moins dans les prochaines années.

http://ecologie.caradisiac.com…..-ecolo-255

De toute manière, quoi on en dira, ce GP aura tout de même lieu dans un autre pays, donc aussi bien l’avoir dans notre cours.

Le problème que nous avons, va au delà de la perte du Grand Prix. Lorsqu’une ville, une métropole n’est pas capable de garder ces acquis, ce n’est pas bon signe. Ça indique une ville en déclin et pour une ville en déclin c’est très difficile de bâtir quelque chose de viable pour l’avenir. Tu n’as qu’à regarder la ville de Québec qui, durant la période entre la perte des Nordiques et l’avènement du Red Bull Crashed Ice, était une ville sans vie. Garder les acquis ça passe par le sport, qu’on aime ou pas. Ça ne passe pas seulement par la culture. Le Grand Prix était l’une de nos dernière vitrine sur le monde. Pendant un week-end seulement, Montréal était vivante sur la scène Internationale.

Certains diront que ça coutait trop cher. Peut-être, mais à ce que je sache, je n’ai vu aucun chiffres complets sur les coûts et les retombées économiques du Grand Prix. On dépeint M. Ecclestone comme un monstre avare d’argent, mais on ignore tout des chiffres réels. Je pense simplement que la ville de Montréal a peur de prendre des risques afin de conserver ses acquis. Prendre des risques, on peut perdre, mais on peut aussi réussir. On l’a vu avec le Championnat Mondial de Hockey à Québec. Personne à part la communauté d’affaires à voulu s’investir et boum, retombés suffisantes pour inviter Paul McCartney sur les Plaines. C’est exactement ça le problème de Montréal, la peur de prendre des risques. On a perdu les Expos et on a failli perdre les Canadiens il y a quelques années, car personne ne voulait prendre ce risque. Il a fallu qu’un américain nous sauves le derrière. C’est très triste et je ressens un “je m’en foutisme” qui me désole de la part de la population du Québec en général.

Bref, c’était mon point de vue! Je ne compterait pas trop sur des solutions de rechanges si j’étais vous! 😉

Écrit par Francis Bilodeau @ 8:07 am le 2 October 2008
Filed under: Actualité,Web 2.0,YouTube

Je prend connaissance via le blogue de Dominic Arpin ce matin que les artistes Américain ont également crée un vidéo sur YouTube pour faire falloir un point: sortir le vote. Contrairement aux artistes Québécois qui sont anti-démocratique avec leur stupide vote stratégique anti-Conservateur (c’est drôle de voir que la gau-gauche à un problème avec la démocratie lorsque la population pense plus à droite), les artistes américains tente plutôt de promouvoir le fait de s’inscrire pour aller voter, ce que nous pouvons faire en ligne. Pas de démagogie, tout simplement un message positif pour sortir le vote. Ça c’est cool!

Écrit par Francis Bilodeau @ 8:57 am le 1 October 2008
Filed under: Actualité,Flash,iPhone

Grosse nouvelle ce matin! Le support de Flash est de plus en plus susceptible de voir le jour sur l’iPhone! Après de nombreuses plaintes au sujet de son absence, Adobe sont finalement allé de l’avant et développe un module pour Safari Mobile. Maintenant, il suffit à Apple de donner son feu vert et nous pourrons finalement avoir la chance de voir des animations Flash sur notre navigateur Safari. On garde les doigts croisés!

Flash Icône

Écrit par Francis Bilodeau @ 1:12 pm le 30 September 2008
Filed under: Achats,Actualité,Entreprise,Internet,Marketing

L’indice du commerce électronique a mis en ligne ce matin les résultats de ventes en ligne au Québec pour le mois de Août 2008. Par le fait même, ils en ont profité pour dresser un bilan des ventes en ligne au Québec pour la dernière année.

En août dernier, 15 % des adultes québécois ont acheté pour 320 millions de dollars de produits et services sur Internet, révèle le plus récent Indice du commerce électronique au Québec réalisé par le CEFRIO, l’agence Internet VDL2 et la firme SOM Recherches et Sondages. Ainsi, près de 900 000 adultes québécois ont dépensé en moyenne 362 dollars par consommateur sur le Web au cours de cette période.

[ … ]

Selon une moyenne établie entre les mois de septembre 2007 et août 2008, 16 % des adultes québécois ont acheté pour 3,5 milliards de dollars de produits et services sur Internet au cours de la dernière année.

«Ce premier bilan annuel nous apprend également que le commerce électronique a fait des gains notables au Québec. Ainsi, le total des achats mensuels en ligne est passé de 220 millions de dollars en septembre 2007 à 320 millions de dollars en août dernier, ce qui représente une hausse de 100 millions de dollars, déclare Najoua Kooli, directrice de projet, CEFRIO. Au cours de la même période, le montant moyen dépensé par cyberacheteur a connu la même croissance passant de 244 dollars à 362 dollars par mois.»

«Avec des achats de 3,5 milliards de dollars en un an, le commerce électronique devient une composante incontournable du commerce de détail. Or l’Indice nous apprend qu’au moins le tiers de ces achats s’effectue à l’étranger, souligne Philippe Le Roux, président de VDL2. Ce qui représente une opportunité majeure pour les entreprises québécoises dans un contexte de ralentissement économique.»

Plus précisément, l’Indice a révélé que 87 millions de dollars avaient abouti dans les coffres de détaillants ou de particuliers non canadiens en mars dernier (36 % des achats totaux), 146 millions de dollars en mai (58 %) et 103 millions de dollars en juillet (33 %).

Et qu’achètent les Québécois sur Internet? Leurs paniers d’achats sont principalement composés de livres, revues et journaux en ligne (14 %), de vêtements, bijoux et accessoires (14 %), d’appareils électroniques grand public (11 %), de matériel d’ordinateur (9,8 %), de billets de spectacle et autres produits de divertissement (9,7 %), d’arrangements de voyage (8,9 %) et de musique (8,6 %).

Ce que j’en retiens? Plus d’un milliard de dollars sortent de notre économie nationale par année parce que nos entreprises ne sont pas encore Web 2.0 (des fois même pas Web 1.0). Des 2 milliards restant, il y a sûrement une importante fraction qui ne se retrouve même pas dans les coffres d’entreprises du Québec! Les chiffres sont là et bien que le nombre de personnes effectuant des achats en ligne soit demeuré stable au cours de la dernière année, les acheteurs dépensent de plus en plus sur le Web. Ma petite prédiction est qu’au cours des prochaines années, le nombre de Québécois achetant en ligne ira en augmentant tout en dépensant plus. Si les entreprises continuent de manquer d’innovation, les pertes seront énormes parce que les achats seront de plus en plus fait en ligne et non en magasin. Le gaz coûte cher, l’économie va mal et on cherche en ligne pour sauver du gaz et de l’argent.

Malgré la crise économique aux États-Unis, la croissance du budget alloué aux marketing sur Internet va en augmentant, mais en descendant pour la publicité traditionnelle. Ça veut dire quelque chose! Bref, il faut trouver des solutions pour faire comprendre cela aux entreprises dans un avenir très rapproché afin de faire changer les choses.

Recevez les billets par courriel!


Add to Netvibes
Add to Google
Subscribe with Bloglines

 TwitterCounter for @fbilodeau


Mon Twitter

Calendrier

August 2017
M T W T F S S
« Sep    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031