KranF.com – Le Blogue

Technologies, Médias Sociaux et Marketing Internet

Archive pour la Catégorie 'Facebook'

Écrit par Francis Bilodeau @ 12:14 pm le 31 August 2009
Filed under: Actualité,Apple,Entreprise,Facebook,iPhone,Web 2.0

photoL’être humain n’est pas parfait et par extrapolation, l’entreprise ne l’est pas non plus. Tout le monde peut faire des erreurs, mais les erreurs sont faites pour s’améliorer non seulement en tant qu’être humain, mais aussi dans le produit et le service qu’une entreprise offre à ses clients. Par contre, encore en 2009, certaines entreprises ont tendance à contrôler le message projeté et ce qu’il se dit sur eux alors qu’il est impossible de se battre contre Internet qui possède un immense nombre de tribunes pour faire un méa-culpa.

Cette semaine, nous avons eu un bon exemple de contrôle. Je vous ai parlé dans mon dernier billet il y a deux semaines que Facebook venait de soumettre sa version 3.0 sur le AppStore. Et bien il n’a fallu pas moins d’une semaine et demie avant que l’application soit approuvée. Joe Hewitt, le développeur de l’application en a d’ailleurs fait état dans un billet intitulé “Innocent Until Proven Guilty” (Innocent jusqu’à preuve du contraire) qui est l’inverse du processus d’Apple présentement. M. Hewitt insiste principalement sur le fait qu’Apple devrait éliminé complètement le processus de validation des applications et les publier directement. Il existe déjà un marché noir des applications intitulé Cydia où déjà, certaines applications qui ont été refusée par Apple circulent (C’est le cas de Google Voice et Qik). Bref, le point de vue de M. Hewitt réside dans le fait que ce n’est pas dangereux d’avoir un marché ouvert, Internet fonctionne de cette manière déjà. Également, en ce qui concerne les données privées, M. Hewitt indique qu’une application fonctionne dans un environnement fermé et qu’elle n’a accès qu’à des informations limités. La seule chose présentement potentiellement dangereuse serait vos contacts, ce qui est corrigible par Apple avec une patch de sécurité.

Having said that, I have only one major complaint with the App Store, and I can state it quite simply: the review process needs to be eliminated completely.

Does that sound scary to you, imagining a world in which any developer can just publish an app to your little touch screen computer without Apple’s saintly reviewers scrubbing it of all evil first? Well, it shouldn’t, because there is this thing called the World Wide Web which already works that way, and it has served millions and millions of people quite well for a long time now.

Oh, but you say that iPhone apps are different, because they run native code and can do scary things that web pages can’t? Again, you’re wrong, because iPhone apps are sandboxed and have scarcely any more privileges than a web app. About the only scary thing they can do outside the sandbox is access your address book, but Apple can easily fix that by requiring they ask permission first, just like they must do to track your location.

En ce qui concerne le niveau de qualité d’une application, les clients peuvent le faire eux-mêmes, à travers les commentaires qu’ils peuvent laisser sur une application. Le libre-marché ou Apple au besoin se chargera d’éliminer les applications qui sont nulles. Il sera de la responsabilité du développeur de s’assurer qu’une application est bonne et toute la responsabilité du service-qualité sera sur ses épaules. Comme M. Hewitt l’indique, est-ce que vous croyez vraiment que Facebook laisserait une application à moitié fonctionnelle sortir sur l’AppStore? Mais encore là, il est à douter que le long processus de révision des applications d’Apple soit pour trouver des bugs, mais plutôt pour trouver des failles qui seront en violations de leurs règles. C’est d’ailleurs pourquoi bon nombres d’applications ont été refusé pour des raisons plus que douteuses

The fact is this: Apple does not have the means to perform thorough quality assurance on any app. This is up to the developer. We have our own product managers and quality assurance testers, and we are liable to our users and the courts if we do anything evil or stupid. Apple may catch a few shallow bugs in the review process, but let’s face it, the real things they are looking for are not bugs, but violations of the terms of service. This is all about lawyers, not quality, and it shows that the model of Apple’s justice system is guilty until proven innocent. They don’t trust us, and I resent that, because the vast majority of us are trustworthy.

Il est clair qu’Apple tente de contrôler beaucoup trop ce qui est sur l’AppStore, en même temps, je ne crois personnellement pas qu’Apple serait prêt du jour au lendemain à opter pour un libre-marché complet. Cependant, il est clair qu’il est vraiment frustrant pour un consommateur d’attendre deux semaines pour la mise à jour d’une application aussi prestigieuse que Facebook. Apple devra certainement apporter des rectifications à son AppStore très bientôt. Je pense entre autre à grossir l’équipe qui approuve les applications, mais aussi offrir un statut spécial tel que “Développeur de confiance” à certaines entreprises tel que Facebook. Ainsi, celles-ci pourrait passer outre le processus de validation. Ce seront des questions qu’Apple devra se poser au cours des prochaines semaines!

Écrit par Francis Bilodeau @ 10:50 am le 17 August 2009
Filed under: Actualité,Apple,Facebook,iPhone

Lors de la conférence du WWDC, TomTom avait fait une présentation montrant son logiciel de navigation fonctionnant sur iPhone. À l’origine, aucune date ni aucun prix n’avait été annoncé. Et bien aujourd’hui, nous avons trouvé réponse à ces questions, car l’application à vu le jour dans le fameux AppStore d’Apple. L’application se vend présentement 99,99$ CAN pour avoir le logiciel incluant les cartes du Canada et des États-Unis. Pour les copains Français, l’application se vend 140,00$, soit certainement une centaine d’Euros. Ce prix n’inclut pas le fameux outil pour accrocher le iPhone à votre vitre de voiture, qui servira à charger votre iPhone et aussi améliorera les performances du GPS, le son et le micro du iPhone. Pour le moment, aucun prix n’a été émis en ce qui concerne cet accessoire. Ci-bas, voici le logiciel TomTom à l’oeuvre.

Dans les autres nouvelles, nous avons appris via le Twitter de Joe Hewitt, ingénieur logiciel chez Facebook, que la version 3.0 de Facebook a été envoyé sur l’AppStore et est présentement en attente de publication. C’est donc une excellente nouvelle pour tous les utilisateurs, car la version courante de Facebook pour iPhone commençait sérieusement à tirer de la patte. Voici quelques-unes des nouveautés que nous pouvons anticiper:

… de nouvelles caractéristiques telles qu’un “News Feed” qui est plus comme celle que nous retrouvons sur le site de Facebook, la capacité “d’aimer” des articles et un nouvel écran d’accueil personnalisable. Plus important encore, elle (l’application) aura aussi la capacité de faire de la vidéo sur l’iPhone 3GS. C’est une caractéristique qui sera présente de façon inattendue, car elle a été ajoutée à la toute dernière minute. Et peut-être le meilleur de tous, l’application aura la capacité de gérer les événements, enfin!
Écrit par Francis Bilodeau @ 4:12 pm le 20 May 2009
Filed under: Commerce Électronique,Facebook,Internet,Marketing,Médias Sociaux,Technologie,Twitter,Veille Stratégique,Web 2.0,YouTube

Voici une petite vidéo présenté par Loïc Lemeur que j’ai trouvé via Bruno CLEMENT de MediasSociaux.com.

Pour faire une courte présentation, Loïc est sans contredit l’un des experts mondiaux francophones en terme de Web 2.0. Il est le co-fondateur d’une des plus prestigieuses conférences annuelle du Web au monde, LeWeb qui a lieu à Paris à chaque année.

Il est également le fondateur de Seesmic, une entreprise permettant de faire du vidéo en ligne et de répondre en temps réel par vidéo à des interventions. Bref, il est très occupé!

Cette vidéo explique quelques trucs et astuces pour lancer son produit efficacement sans passer par des solutions marketing parfois très couteuses. Il suggère plutôt de se forger une communauté de 1000 personnes pour lancer un bouche-à-oreille qui fera le succès de notre produit. Il ajoute qu’il est important d’être prêt à être à l’écoute de cette même communauté. Il suggère d’ailleurs de mettre en place un système de Feedback comme Seesmic utilise (propulsé par UserVoice) pour recueillir les commentaires ou d’utiliser la recherche de Twitter pour faire des recherches en temps réel sur notre produit. Voici le vidéo et vous pouvez suivre Loïc sur Twitter également.

Écrit par Francis Bilodeau @ 3:53 pm le 4 March 2009
Filed under: Facebook

Lors d’une conférence de presse, Facebook a annoncé quelques changements majeurs qui auront lieu au cours des prochaines semaines, incluant une nouvelle page d’accueil et une mise en jour en temps réel des publications de nos amis sur le fil de nouvelles, contrairement aux mises à jour précédentes qui étaient effectués au 10-15 minutes. Une nouvelle addition qui s’approche de plus en plus du système de Twitter.

Voici la nouvelle page d’accueil qui a été annoncé, vous pouvez la voir plus en détail ici.

facebook-homepage
Les modifications comprennent également des améliorations aux options de filtrage pour rendre disponible seulement le contenu de certains de nos “amis préférés” dans le filtres de nouvelles. Facebook a déjà mené des expériences en temps réel via l’onglet “Live Feed” que les utilisateurs peuvent accéder à leur page d’accueil.

D’autres changements ont été annoncés dont les Pages Facebook (celle dont vous pouvez devenir Fans) qui feront également l’objet d’une refonte afin de les rendre aussi fonctionnelles que des profils avec une adaptation du visuel et l’intégration de la mise à jour de l’état (status) par le propriétaire. Bref, ce sera comme des profils utilisateurs, mais pour un auditoire plus large (la limite d’amis sur Facebook demeurant à 5000 amis). Certains utilisateurs auront accès à ce nouveau format dès aujourd’hui, dont U2, CNN et Michael Phelps qui ont un grands nombres de fans. Pour les autres, ils y auront accès à partir de la semaine prochaine.

À suivre…!

Écrit par Francis Bilodeau @ 6:04 pm le 20 February 2009
Filed under: Actualité,Blogue,Cellulaire,Facebook,Internet,Médias Sociaux,Rumeurs,Twitter,Web 2.0

J’ignore si vous êtes un fan de hockey comme moi, mais hier, nous avons eu droit à toute une expérience sur le Web sportif que nous ne sommes pas prêt de revoir de si tôt. La situation nous démontre les dangers du dérapage des médias sociaux via la propagation rapide de fausses rumeures.

L’histoire débute en soirée avec les divers médias sportifs qui annonce une “bombe” qui sortira dans les médias d’ici quelques heures. Tous les médias en parle, que ce soit Réjean Tremblay, RDS via l’anti-chambre, TQS via 110%, etc. Certains médias dont RDS y vont même d’un effet catastrophe pour l’histoire du Canadien, une honte pour l’ambassadeur du Canadien Jean Béliveau et une nouvelle qui ébranlera les fondations du temple du Canadien de Montréal. À 110%, Richard Labbé, journaliste de La Presse, annonce que l’histoire est à saveur judiciaire et sera publiée dans l’édition du journal La Presse de demain (aujourd’hui). Bref, il n’en fallait pas plus pour enflammer le Web et c’est là que nous avons été témoin du danger des médias sociaux.

J’ai suivi les événements sur Twitter, Facebook et par la bande divers forums pour une bonne partie de la soirée. Via la recherche de Twitter, on pouvait facilement retrouver toutes les informations concernant cette histoire sous le tag #habs. Bref, en suivant cette soirée, on a eu toute sorte d’informations non-véridique venant de partout du Web. Forums, blogues, Facebook, rien n’était laissé au hasard. Le problème est que, chaque information n’était pas vérifié non plus! Je peux vous dire qu’on a eu droit à toute sorte d’histoire plus bizarre les unes que les autres: viol impliquant trois ou quatre joueurs du CH, cocaïne pour certains joueurs, traffic d’armes, police qui attendait de pied ferme l’avion du CH à leur arrivée à l’aéroport,  et plusieurs autres rumeurs sur différents forums ou chacun avait la réponse magique au mystère propagé par nos bons médias québecois. Il y avait effectivement quelque chose, mais jusqu’à présent, ces histoires ce sont avérés fausses! Et c’est exactement là le danger du Web, puisque les noms qui sont sortis n’était souvent pas les bons et en plus associés à quelque chose qu’ils n’avaient pas fait, comme Carey Price ou Maxime Lapierre par exemple! Nous pouvons dire une chose, si le Canadien désire s’amuser avec des poursuites en diffamations, on peut dire qu’il s’amuserait beaucoup! Fort heureusement, autour de minuit, ont apprend que Sergei Kostitsyn serait proche d’un individu qui a été arrêté dans le projet Axe. De quoi faire taire les rumeurs farfelues sur Twitter et sur d’autres médias sociaux…

As-t’on eu des points positifs hier? Effectivement, ça n’a pas été une nuit de sommeil courte pour rien… mais pas loin! Nous savons maintenant que le Web est rapide, plus que jamais. Avec des outils comme Twitter et Facebook combiné aux cellulaires avec caméras photos, des milliers de personnes recherchent ce qui ce passe sur un sujet précis sur le Web et canalise l’information à un seul endroit. Via un lien que j’ai obtenu par Twitter, il était vraiment intéressant d’être capable de suivre en direct via le Web le vol des Canadiens de Pittsburgh vers Dorval! Mais c’est aussi possible de lire des informations qui s’avèrent être fausses, publiés par des gens souvent en manque d’attention.

Par contre, je dois dire que via Facebook, j’ai été mis au courant d’une rumeur autour de 11h00 qui c’est avéré être exacte pour les trois noms qui seraient impliqués dans l’histoire, soit les frères Kostitsyn et Roman Hamrlik. La dîte rumeur impliquait également une arrestation future pour des crimes assez grave commis par ces trois joueurs, ce qui n’est pas arrivé. Cette rumeur était-elle également fausse? Le temps nous le dira, en espérant que le Web se contrôle un peu plus lors de la prochaine “crise”!

Écrit par Francis Bilodeau @ 10:38 am le 19 February 2009
Filed under: Facebook,Internet,Je, Me, Moi,Médias Sociaux,Sites de rencontres,Web 2.0

RéseauContactPour la St-Valentin, j’avais dans l’idée de faire ce billet, malheureusement, je n’ai pas eu le temps de le terminer et je suis encore en retard! Je pense cependant que la question se pose et bien humblement, je vais tenter d’y répondre. D’entrée de jeu, je dois dire que je suis inscrit autant sur des médias sociaux tels que Facebook et Twitter, que sur un site de rencontre tel que RéseauContact. Désolé, je ne fais pas de lien direct sur ma fiche, trouvez-moi ;-)! Plusieurs pourront dire qu’avec les Facebook de ce monde, les sites de rencontres perdent leur raison d’être, mais je ne suis pas d’accord avec cette affirmation.

D’abord, les médias sociaux n’ont pas la même mission que les sites de rencontres et je pense que plusieurs tendent à le confondre. Je vois les médias sociaux comme Facebook par exemple, pour être un endroit où l’on reconnecte avec des vieux copains du secondaire, un endroit où l’on peut côtoyer d’autres personnes oevrant dans le même domaine que nous, un endroit d’auto-promotion pour soi ou son travail ou tout simplement un endroit pour être encore plus proche de ses amis actuels. Bref, même si l’on peut effectivement faire de nouvelles rencontres sur des médias sociaux, ce n’est pas leur mission principale.

Les sites de rencontres ont comme but et ça le dit, d’offrir un espace de rencontre supplémentaire avec d’autres personnes qui souhaitent également faire des nouvelles rencontres. Que l’on soit sur des médias sociaux ou sur un site de rencontre, je pense que le réseau d’amis est très efficace et est souvent la bonne manière d’être présenté à de nouvelles personnes. Le principal défaut et que ce moyen peu être rapidement épuisé, surtout lorsque l’on quitte le milieu scolaire pour se retrouver dans un travail ou la routine est dominante. Encore là, il reste les espaces de rencontres comme les bars, les terrasses, etc., mais il faut aimer y aller et être assez sociable pour savoir comment y faire de nouvelles rencontres. Des activités tel que le sport est également un bon moyen de faire des rencontres, mais si ce n’est pas fructueux, la vie sociale devient vite condamnée à un vase clos.

Bref, c’est souvent ici que les sites de rencontres entre en jeu. Leur mission est d’offrir un bon moyen de rencontrer des milliers de célibataires de notre génération dans une région proche de la nôtre, qui en plus sont disponibles pour une relation. Comme je l’indique dans ma fiche, c’est une chance unique de rencontrer des gens que l’on rencontrait pas autrement dans la vie de tous les jours!

Autant il faut savoir se servir efficacement des médias sociaux, autant il est important de bien comprendre les sites de rencontres. Par exemple, sur Facebook, il serait assez stupide de mettre son téléphone mobile, adresse complète et photo de famille avec un profil non protégé accessible à tous. Les sites de rencontres ont également leur lot de faiblesses. Il est certain qu’il y a encore plusieurs tabous sur les sites de rencontres et plusieurs espoirs fondés qu’il faut vite éliminer. Par exemple, vous pouvez vite envoyer promener vos amis qui vous disent « Les sites de rencontres, c’est fait pour les désespérés » et « J’ai pas besoin de ça. ». Un peu comme nos vieux dirigeants qui refusent de voir le Web 2.0, ces gens refusent de croire que les sites de rencontres fonctionnent et remplissent leur mission. Sachez que présentement, aux États-Unis, un couple mariés sur huit se sont rencontrés en ligne, et ce nombre ira en grandissant. De plus, si on ne fait pas de nouvelles rencontres et qu’on ne prend pas en main sa vie affective, on a toutes les chances de finir sa vie tout seul.

Par contre, il faut aussi voir l’autre côté de la médaille, ceux qui vous promettent de rencontrer l’âme soeur en quelques clics prêt ont tort. C’est de la vente, comme toute chose et il ne faut pas se fier à ses faux espoirs parce que l’on sera vite déçu. Le juste milieu est ceci: les sites de rencontres vous permettent d’être mis en relation avec des célibataires, de débuter un dialogue plus ou moins constructifs via e-mail ou par clavardage et peut-être de faire des rencontres de qualité (ou non) qui peuvent se fonder par une histoire d’amour par la suite. Cependant, tout le monde le sait que rencontrer la personne idéale est souvent difficile, or il est important de prendre en considération que l’on sera certainement déçu par ce médium plus d’une fois. Il faut éviter l’erreur de fonder ses espoirs de rencontrer l’âme sœur immédiatement. Il faut aussi également se rendre à l’évidence qu’un site de rencontre est le reflet de la société. Vous y retrouverez des gens honnêtes sûr, mais également des gars qui cherche que du sexe (mais ne l’avoue pas), des menteurs, des gars pathétiques, des filles moches, de faux profils, etc. La liste est longue, mais comme je l’indique, c’est le reflet de la société! Il est également important de souligner que le fait que l’on soit devant un écran d’ordinateur facilite les choses lorsque vient le temps d’être impoli, de manquer de respect, d’être égoïste, de mentir sur soi et sur son apparence ou tout simplement de mal communiquer. Cependant, c’est un contexte lié au Web en GÉNÉRAL et l’on retrouve ce phénomène sur les blogues, forums et autre. Malheureusement, ces facteurs ternissent le médium, écoeure les filles et les gars qui y sont inscrits et donne une mauvaise perception des sites de rencontres.

Si vous êtes sur un site de rencontre ou comptez vous y inscrire prochainement, il est très important de ne pas fonder d’espoirs démesurés, ce n’est qu’un espace de rencontres supplémentaire, parmi tant d’autres possible. Tout comme vous pouvez repartir seul lorsque vous allez dans un bar, tout comme vous pouvez rester seul sur un site de rencontre. Chaque moyen de faire des rencontres à ses forces et faiblesses et il n’y a pas de solution miracles! Comme dans tout, il est important d’être patient et ouvert, vous avez tout à y gagner!

Écrit par Francis Bilodeau @ 7:54 pm le 12 January 2009
Filed under: Facebook

J’ai remarqué lors des dernier jours, une certaine augmentation de personnes qui se joignent au groupe Facebook, tel: “Qui consulte le plus votre profil” et toutes dérivations du même genre. Ces groupes permettraient  de savoir qui regarde le plus votre profil si vous invitez vos amis à joindre ce même groupe. En échange, le groupe vous “activera” et vous aurez accès via une page web ou autre méthode aux informations de visualisation de votre profil.

En fait, je suis désolé de détruire votre rêve, mais c’est totalement faux et ces groupes sont bidons. Il s’agit d’une nouvelle forme de spam qui sévit sur Facebook. Une des premières preuves que ces groupes sont faux est que ces groupes bloquent l’ajout de commentaires sur leur page. Il est donc clair qu’ils ont peur que la “vérité” sorte directement sur la page du groupe, ce qui pourrait faire peur à ceux déjà membre ou ceux qui sont sur le point de se joindre. Deuxièmement, c’est contre la politique de Facebook de révéler qui consulte votre profil et combien de fois. Bien que d’autres sites plus orientée sur la rencontre de nouvelles personnes font l’objet de ce genre de fonctionnalité, Facebook est beaucoup plus conçu pour les gens que vous connaissez déjà (vos amis) et n’est pas développé pour connaître de nouvelles personnes. La fonctionnalité de savoir qui voit votre profil vous permet de jauger à savoir si vous voulez ou non connaître cette personne plus amplement et ce n’est pas le but de Facebook.

De plus, techniquement, il est IMPOSSIBLE de savoir qui a consulté votre profil. Un groupe n’est pas un élément programmable, donc aucun code de “tracking” n’est installé sur votre profil. Via une application, tout ça demeure encore IMPROBABLE. Un programmeur n’a aucun moyen de savoir quand son application est affichée sur le profil, par le fait même, il ne sait pas qui les voit. Un programmeur peut mettre son application à jour et c’est à peu prêt tout.

Alors pourquoi ces groupes existent?

Rassurez-vous, ce n’est pas pour vous spammer par courriel. En effet, Facebook bloque l’envoi de masse à l’administrateur d’un groupe lorsque celui-ci dépasse les 5,000 membres. Au rythme où les gens invitent leur amis à joindre ce groupe, ce nombre dépasse très facilement les 5,000 membres en peu de temps. Tout au mieux, les administrateurs du groupe peuvent ajouter de la publicité et/ou du spam sur leur page de groupe. Lorsque vous visiterez la page du groupe, vous pourrez les voir. Ne cliquez tout simplement pas dessus!

Pourquoi ces groupes marchent?

Il est très intéressant de voir le grand succès de ces groupes. La plupart que j’ai visionné franchissent tous le cap des 500,000 membres. Mais qu’est-ce qui pousse les gens à savoir qui consulte leur profil? La curiosité et le voyeurisme est une base chez l’être humain, encore plus sur le web. On veut savoir tout de tout le monde en révélant le moins possible sur nous mêmes. Paradoxe? Peut-être, mais certaines personnes l’ont compris et il y a moyen d’exploiter cette faiblesse pour faire de l’argent.

Écrit par Francis Bilodeau @ 10:38 am le 5 January 2009
Filed under: Blogue,Facebook,Médias Sociaux,Web 2.0

C’est via le blogue technologique Techcrunch que j’apprend que Comscore a publié les statistiques de trafic des médias sociaux pour le mois de Novembre (Décembre étant exclu). Comme vous le verrez dans le graphique ci-bas, c’est une combinaison de tous les médias sociaux incluant Blogger (blogue) ainsi que Facebook (réseau social) qui y sont comptabilisés. Ces résultats nous prouvent que le mouvement Facebook ne s’essouffle pas, au contraire. Avec près de 200 millions de visiteurs unique par mois et une croissance de 116% par rapport à l’année dernière, Facebook se classe dans la catégorie du média sociaux qui a obtenu la plus forte croissance en 2008.

Malgré tout, les questions circulent toujours au Québec pour savoir si Facebook est sécuritaire, si l’on doit accepter n’importe qui dans sa liste d’ami ou qu’est-ce que l’on doit mettre comme information. À cet égard, ma réponse demeure toujours la même: Est-ce que ça vous dérangerais de savoir qu’un million de personnes soient au courant que vous regardez Heroes ou 24? La réponse est probablement non! Aussi banal que cet intérêt puisse paraître pour vous, lorsque vous rencontrez vos amis Facebook en vrai, que ce soit en affaire ou par amitié, c’est un autre sujet de discussion intéressant qui peut-être apporté plutôt que de parler d’argent ou de travail. Donc, si l’information diffusée sur vous est limité, où est le problème d’accepter n’importe qui? C’est un bon moyen de se bâtir de nouvelles amitié ou de nouveau contacts d’affaire. La preuve est que j’ai rencontrer plusieurs blogeurs intéressant par ce médium.

Fin de la parenthèse! Voici donc les résultats Comscore:

Top des médias sociaux (classés par ordre de visiteurs uniques au monde Novembre, 2008; comScore)

1. Blogger (222 millions)
2. Facebook (200 millions)
3. MySpace (126 millions)
4. WordPress (114 millions)
5. Windows Live Spaces (87 millions)
6. Yahoo Geocities (69 millions)
7. Flickr (64 millions)
8. Hi5 (58 millions)
9. Orkut (46 millions)
10. Six Apart (46 millions)
11. Baidu Space (40 millions)
12. Friendster (31 millions)
13. 56.com (29 millions)
14. Webs.com (24 millions)
15. Bebo (24 millions)
16. Scribd (23 millions)
17. Lycos Tripod (23 millions)
18. Tagged (22 millions)
19. imeem (22 millions)
20. Netlog (21 millions)

Graphique 01

Graphique 01

Écrit par Francis Bilodeau @ 4:03 pm le 9 September 2008
Filed under: Facebook,Web 2.0

Malgré le fait que le nouveau Facebook soit mis de côté en grande majorité par les utilisateurs, les administrateurs du site de Facebook devraient aller de l’avant d’ici la semaine prochaine avec l’obligation pour tous les utilisateurs d’utiliser le nouveau Facebook. Selon le blog de Compete, à la mi-Août 60% des utilisateurs ont essayé le nouveau Facebook. Par contre, 40% de ces mêmes utilisateurs ont préféré retourner à l’ancien Facebook.

Old Facebook

Les utilisateurs du vieux Facebook voient désormais en page d’accueil du site un message leur invitant à utiliser le nouveau Facebook dès maintenant, puisque celui-ci sera dorénavant le seul utilisé. Il n’en fallait pas plus pour que des groupes très populaires sur Facebook voient le jour, prônant ainsi une certaine révolte chez les utilisateurs. En effet, ceux-ci suggère plutôt comme solution de conserver le choix d’utiliser un Facebook où l’autre. Vous pouvez visiter ces groupes ici et ici.

Quoi qu’il en soit, espérons que cela ne causera pas une révolte comme l’avénement de Beacon

Recevez les billets par courriel!


Add to Netvibes
Add to Google
Subscribe with Bloglines

 TwitterCounter for @fbilodeau


Mon Twitter

Calendrier

August 2017
M T W T F S S
« Sep    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031