KranF.com – Le Blogue

Technologies, Médias Sociaux et Marketing Internet
Écrit par Francis Bilodeau @ 10:10 am le 6 January 2009
Filed under: Achats,Commerce Électronique,Entreprise,Web 2.0

C’est via le blogue d’e-marketer que nous apprenons que 40% des dollars dépensés sur Internet au Canada vont en dehors du pays. Vous avez certainement remarqué une chose dernièrement si vous achetez sur Internet: plusieurs compagnies américaines se sont ouvert un site web Canadien (.ca). Newegg.ca est un bon exemple (Newegg.com étant l’un des sites majeurs de ventes de pièces informatique aux États-Unis). Amazon.ca en est un autre qui offre depuis peu de l’électronique à vendre sur son site. Overstock.com a aussi également annoncé qu’il ouvrirait un site pour la devise Canadienne sous peu. La liste est de plus en plus longue!

Les États-Unis, pour pallier à leur crise financière décident donc de traverser la frontière et de s’ouvrir des sites web Canadiens, hébergé par un .ca (Canada) afin de vendre aux Canadiens et de récolter. Comme je l’ai mentionné en Octobre avec Steve the Geek, c’est scandaleux de voir que nos entreprises continuent en grande majorité à faire l’autruche et qu’aucune aide gouvernementale n’est donnée pour stimuler le positionnement et la vente sur le Web alors que nos entreprises se font maintenant compétionner sur leur propre territoire et que des centaines de millions de dollars y sont perdus.

Statistics Canada data revealed the extent of cross-border spending. In 2007, 44% of B2C e-commerce spending in Canada went to foreign retail Websites, up from 37% in 2005. A weakening US dollar caused a surge in Canadian spending on US Websites during 2007’s holiday season.

100116

Cette stratégie pourrait également montrer l’avant-gardisme des entreprises américaines. Étant donnée la chute de la devise Canadienne au cours des derniers mois, il est moins tentant pour un Canadien d’acheter directement aux États-Unis. Le prix à l’achat augmenterait considérablement lors du changement de devise! Cependant, en ayant ce même site en devise Canadienne et en réduisant (ou même en offrant gratuitement) les coûts de transports, cela s’avère une stratégie efficace pour garder le même volume de vente au Canada et même augmenter ses revenus puisque le positionnement efficace avec un site web Canadien augmentera le volume de visiteurs.

Bref, souhaitons que 2009 soit l’année du réveil du commerce électronique au Québec et au Canada!

Écrit par Francis Bilodeau @ 10:10 am le 19 December 2008
Filed under: Achats,Google,Technologie

L’année se termine sous peu et qui dit fin d’année dit Noël et cadeaux! Alors qu’est-ce qui est le plus “hot” sur le marché actuellement? Qu’est-ce qui est pratiquement impossible à trouver en magasin?

Et bien le réputé site web de Forbes répond à cette question. Voici le Top 10 des cadeaux les plus recherchés:

1. Nintendo Wii

Encore cette année, la Wii est sur la coche comme on dit. La console qui surpasse “Dieu” en nombre de recherches sur Google est encore et toujours aussi populaire auprès des touts petits comme chez les adultes. Nintendo a vendu 2.04 million de consoles en Novembre 2008. C’est le plus gros chiffre de ventes total pour un mois différent de Décembre et le double des consoles que Nintendo a vendus en Novembre 2007. Bref, c’est un mouvement qui ne s’essoufle pas!

2. Wii Fit with the Wii Balance board

Wii Fit permet aux utilisateurs d’effectuer de l’entraînement pour augmenter sa force, effectuer des excercices d’aérobie et du Yoga et améliorer son équilibre tout en s’amusant. Le jeu peut également évaluer votre indice de masse corporelle et vous aider à accomplir vos objectifs!

3. iPod Touch

Pour ceux qui ne veulent pas payé pour un abonnement de service cellulaire pendant 3 ans, le iPod Touch est une excellente solution! Offert en modèle de 8GB, 16GB et 32GB pour des prix variants de 229,00$ à 399,00$, le iPod Touch est un des “gadgets” les plus recherchés cette année.

4. XBox 360

La console par excellence des mordus de jeux vidéos en fait baver plus d’un! Avec la XBox Live! où un joueur peut rejoindre d’autre joueurs du monde entier, c’est une console qui risque de garder occupée!

5. Nintendo DS

La console portable de Nintendo est encore une fois très performante dans les idées cadeaux et c’est normal! Surtout grâce à un prix peu dispendieux (autour de 130$), des graphiques solides et une pile rechargeable d’une durée de 6 à 10 heures!

6. iPod Nano

Le iPod Nano est beaucoup plus petit et comprend beaucoup moins de qualités que son cousin le iPod Touch, mais il offre tout de même une capacité de 8GB ou 16GB pour un prix beaucoup plus mince variant de 149$ à 200$. Vous pouvez donc écouter votre musique ou des vidéos partout où vous le voulez!

7. Ugg Boots

Une place derrière l’iPod Nano sur les plus-recherchées sur le Web, ces bottes en peau de mouton sont de retour. Populaire et pratique en Australie depuis des décennies avant qu’ils ne deviennent des accoutrements en Amérique, ces bottes ont été récemment repéré sur des célébrités comme Leonardo DiCaprio, ce qui l’en a fait l’un des cadeaux les plus recherchés cette année.

8. Nikon D90

Cet appareil de Nikon est le seul appareil photo qui se retrouve dans le top 10 des cadeaux les plus chauds de l’année. Avec son appareil de 12,9 mégapixels, il offre des photos de hautes résolution de qualité professionnelle allant à des résolution jusqu’à 4288 par 2848 pixels. Il peut même enregistrer des clips vidéo de cette taille. Mais gageons que seulement des riches pourront offrir ce cadeau puisqu’il coute environ 1,300$!

9. Zune

La réponse de Microsoft à l’iPod est pas mal moins tendance que le “jouet” d’Apple, mais ceux qui veulent avoir un stockage de masse avec l’apprécieront. Pour 250$ il est possible d’avoir un Zune contenant 120GB! Il possède également un lecteur de fréquences FM dans l’appareil, ce qui est un autre atout. Si vous avez un Zune, vous pouvez également partager des fichiers à partir d’un mode sans fil avec d’autres utilisateurs de Zune… Ça c’est si vous pouvez en trouver!

10. Digital Picture Frame

Un autre produit qui est très à la mode est le cadre photo numérique qui permet de mettre ces photos numériques dans le cadre à partir de votre ordinateur. C’est très pratique puisque nous pouvons mettre à jour nos photos facilement et également en ajouter des nouvelles d’une manière simple et efficace!

Écrit par Francis Bilodeau @ 4:18 pm le 27 October 2008
Filed under: Achats,Innovation,Internet,Web 2.0

J’ai donné en exemple cette année à plusieurs personnes le modèle de Nine Inch Nails et RadioHead qui ont décidé de donner leur musique gratuitement, tout en donnant aux fans la possibilité de faire don au groupe pour leur performance. Pour ces deux groupes, ce modèle fût un succès énorme. D’ailleurs, ils ont fait plus d’argent de cette manière qu’en utilisant la méthode de vente traditionnelle. Nine Inch Nails ont fait 1,6 millions de dollars en dons dès la première semaine et pour Radiohead et bien ils ont fait plus d’argent en dons que les ventes de tous leur autres albums réunis! Ne croyez-vous pas que cela fait du sens? Donnez votre musique gratuitement et si les gens aiment votre produit, ils vous le remettrons en dons. Cela  fonctionne pour NIN et Radiohead. Toutefois, il semblerait que “donner sa musique gratuitement” rapporte seulement pour les artistes dont leur renommés est déjà acquise…

Ce modèle de don, Jamendo là compris. Jamendo est l’un des plus grands sites de partage de musique grauit et légal où les utilisateurs ont la possibilité de donner de l’argent aux artistes qu’ils aimeraient soutenir. Depuis le lancement du site en Juin 2005, près d’un demi-million d’utilisateurs ce sont abonnés. En trois ans, le site s’est transformé en l’une des plus grandes communautés de partage de musique. Il semble cependant que le bouton “donnez un don” ne sert à pas grand chose.

TorrentFreak ont examiné le nombre total de dons jusqu’au 25 Octobre 2008 et les résultats sont tout à fait révélateur. Sur les 423.968 utilisateurs, 1650 ont fait don d’un montant d’argent, un peu moins de 0,5% des inscrits. Au total, ces utilisateurs ont donné 2712 fois pour un total en argent d’un peu plus de $36,000. Cela se traduit par une moyenne d’un peu plus de 10$ par don. Le plus grand don sur Jamendo jusqu’à présent était de 200 Euros (250$). Impressionnant, mais pas aussi impressionnant que le don de 5000$ du chanteur du groupe Nine Inch Nails (Trent Reznor) lorsqu’il a télécharger l’exemplaire gratuit de l’album de Radiohead.

Toujours selon TorrentFreak, l’un des plus gros artiste sur Jamendo est Rob Costlow, avec un peu plus de 1000$ en dons sur trois ans. Sur Jamendo, ses deux albums ont été téléchargés plus de 50000 fois, et plus d’un demi-million de personnes ont écoutés sa musique sur le site. Jamendo a actuellement près de 10000 artistes (pas tous n’accepte les dons), et 648 de ceux-là ont obtenu au moins un don. Cela veut-il dire que les artistes ne doivent pas donner leur musique gratuitement?

La réponse à cette question est simple. Si leur but est de faire des milliers de dollars à partir de dons, probablement pas. Toutefois, ce n’est pas ce que la plupart des artistes ont l’intention de faire. Ils veulent que leur musique soit entendue, créer une audience et se chercher des fans ici et là. Les gens qui téléchargent leur musique gratuitement sont potentiellement des personnes qui visitent leurs concerts, achètent des produits dérivés et parle à leurs amis de ce groupe qu’il ont découvert. Les artistes moins connus ne seront donc jamais en mesure de générer un revenu à partir de dons, mais faire don de leur musique gratuitement fait partie d’un modèle d’affaires viable.

Écrit par Francis Bilodeau @ 4:30 pm le 20 October 2008
Filed under: Achats,Jeux

Je suis peut-être en retard dans les nouvelles (sûrement en fait), mais j’ai découvert la semaine dernière un service nommé GameAccess.ca, qui permet la location de jeux vidéos en ligne. Le principe est bien simple en fait et existe déjà aux États-Unis. Vous payez un service d’abonnement mensuel à partir de 9.95$, puis vous pouvez sélectionner parmi une large sélection de jeux vidéos pour plusieurs consoles (PS2, PS3, Wii, XBOX 360, PSP, DS, etc…) Une fois vos jeux ciblés, vous pourrez en recevoir de 1 à 4 à la fois dépendant du forfait que vous avez choisi. Lorsque votre commande est faite, vous recevrez votre jeu par la poste et vous pourrez y jouer autant que vous le voulez pour un temps illimité! Une fois que votre jeu est terminé, vous allez le retourner par la poste gratuitement et ainsi, vous aurez le bénéfice de choisir un autre jeu qui vous sera acheminé. C’est donc un excellent moyen, a peu de frais d’essayer un grand nombre de jeu sans avoir à toujours le louer avec des coûts dispendieux et beaucoup de frais de retard!

Bref, un grand merci à Yves de m’avoir indiqué que ce service existait. Je m’abonnerai sans aucun doute au cours des prochaines semaines. Si vous désirez aller y jeter un oeil, cliquez ici pour accéder au site web.

Écrit par Francis Bilodeau @ 1:12 pm le 30 September 2008
Filed under: Achats,Actualité,Entreprise,Internet,Marketing

L’indice du commerce électronique a mis en ligne ce matin les résultats de ventes en ligne au Québec pour le mois de Août 2008. Par le fait même, ils en ont profité pour dresser un bilan des ventes en ligne au Québec pour la dernière année.

En août dernier, 15 % des adultes québécois ont acheté pour 320 millions de dollars de produits et services sur Internet, révèle le plus récent Indice du commerce électronique au Québec réalisé par le CEFRIO, l’agence Internet VDL2 et la firme SOM Recherches et Sondages. Ainsi, près de 900 000 adultes québécois ont dépensé en moyenne 362 dollars par consommateur sur le Web au cours de cette période.

[ … ]

Selon une moyenne établie entre les mois de septembre 2007 et août 2008, 16 % des adultes québécois ont acheté pour 3,5 milliards de dollars de produits et services sur Internet au cours de la dernière année.

«Ce premier bilan annuel nous apprend également que le commerce électronique a fait des gains notables au Québec. Ainsi, le total des achats mensuels en ligne est passé de 220 millions de dollars en septembre 2007 à 320 millions de dollars en août dernier, ce qui représente une hausse de 100 millions de dollars, déclare Najoua Kooli, directrice de projet, CEFRIO. Au cours de la même période, le montant moyen dépensé par cyberacheteur a connu la même croissance passant de 244 dollars à 362 dollars par mois.»

«Avec des achats de 3,5 milliards de dollars en un an, le commerce électronique devient une composante incontournable du commerce de détail. Or l’Indice nous apprend qu’au moins le tiers de ces achats s’effectue à l’étranger, souligne Philippe Le Roux, président de VDL2. Ce qui représente une opportunité majeure pour les entreprises québécoises dans un contexte de ralentissement économique.»

Plus précisément, l’Indice a révélé que 87 millions de dollars avaient abouti dans les coffres de détaillants ou de particuliers non canadiens en mars dernier (36 % des achats totaux), 146 millions de dollars en mai (58 %) et 103 millions de dollars en juillet (33 %).

Et qu’achètent les Québécois sur Internet? Leurs paniers d’achats sont principalement composés de livres, revues et journaux en ligne (14 %), de vêtements, bijoux et accessoires (14 %), d’appareils électroniques grand public (11 %), de matériel d’ordinateur (9,8 %), de billets de spectacle et autres produits de divertissement (9,7 %), d’arrangements de voyage (8,9 %) et de musique (8,6 %).

Ce que j’en retiens? Plus d’un milliard de dollars sortent de notre économie nationale par année parce que nos entreprises ne sont pas encore Web 2.0 (des fois même pas Web 1.0). Des 2 milliards restant, il y a sûrement une importante fraction qui ne se retrouve même pas dans les coffres d’entreprises du Québec! Les chiffres sont là et bien que le nombre de personnes effectuant des achats en ligne soit demeuré stable au cours de la dernière année, les acheteurs dépensent de plus en plus sur le Web. Ma petite prédiction est qu’au cours des prochaines années, le nombre de Québécois achetant en ligne ira en augmentant tout en dépensant plus. Si les entreprises continuent de manquer d’innovation, les pertes seront énormes parce que les achats seront de plus en plus fait en ligne et non en magasin. Le gaz coûte cher, l’économie va mal et on cherche en ligne pour sauver du gaz et de l’argent.

Malgré la crise économique aux États-Unis, la croissance du budget alloué aux marketing sur Internet va en augmentant, mais en descendant pour la publicité traditionnelle. Ça veut dire quelque chose! Bref, il faut trouver des solutions pour faire comprendre cela aux entreprises dans un avenir très rapproché afin de faire changer les choses.

Écrit par Francis Bilodeau @ 9:50 am le 12 September 2008
Filed under: Achats,Actualité,Technologie

Pour faire suite à une discussion assez animée qui a eu lieu sur mon blogue concernant sur le retard du Québec par rapport au reste du Canada sur Facebook (40% pour le Canada comparativement à 18% pour le Québec), j’ai tombé un peu plus tôt cette semaine sur un article de Canöe qui note un retard catégorique du Québec sur le marché de la vente de musique en ligne.

«Le marché en ligne est de 12% au Canada, 15% pour l’ensemble de la planète, 30% aux États-Unis, 60% en Corée du Sud et moins de 2% au Québec», note Solange Drouin, vice-présidente aux affaires publiques et directrice générale de l’ADISQ.

[ … ]

En revanche, si le Québec traîne la patte, c’est parce que nous achetons encore beaucoup de disques en vente au détail. «En 2007, plus de la moitié de ce qui a été acheté au Québec l’était d’artistes québécois», note Solange Drouin. «La chute du CD a été moins dramatique au Québec qu’aux États-Unis parce qu’on ne veut pas pirater nos artistes, mais ce n’est pas vrai pour les artistes d’ailleurs», conclut Olivier Trudeau.

Je trouve cette dernière phrase assez contradictoire par M. Trudeau. Les gens sont assez branchés pour pirater les Américains, mais refuse d’acheter un single Québecois en ligne, ils préfèrent aller en magasin et dépenser 15$ pour avoir le disque au complet? Ou serait-ce plutôt parce que l’ADISQ préfère pousser la vente de disque en magasin puisqu’il y a moins de revenus possible en vendant à la chanson vu un marché plus petit?

Mais bon, la plupart de mes lecteurs sont assez branchés pour acheter de la musique en ligne et même si je doute pas mal de la vérité de ces chiffres qui sont avancés, je dois dire que s’ils sont véridique, ça me déçois et pas mal. J’ai moi-même une philosophie “Américanisé” sur ce domaine. Cela fait, des années et des années que je n’ai pas acheté un CD en magasin. Je n’ai même plus de lecteur CD que j’utilise activement chez moi. Ce que je n’aime pas d’un CD c’est que même si l’artiste est génial, il y a toujours en moyenne la moitié des chansons que je n’aime pas sur son disque. Je préfère plutôt avoir un budget de 25$ par mois pour acheter des hits à 99 cents sur le iTunes Store. 25 hits par mois c’est beaucoup et il y a des mois où je ne dépense même pas tout mon budget! Les chansons sont directement transférés sur mon lecteur MP3, je peux avoir mes propres listes d’écoute et faire mes propres compilations.

Peu importe mes opinions et mes habitudes personnelles, le fait est que nous sommes en retard sur le Canada et environ trois ans de retard sur les Américains. Retard technologique qui se remarque dans les entreprises également. On préfère le statu quo et le maintien des technologies actuelles il faut croire. Désolant…

Écrit par Francis Bilodeau @ 5:41 pm le 15 July 2008
Filed under: Achats,Actualité,Cellulaire,iPhone,Je, Me, Moi

Mes péripéties avec Rogers étant maintenant terminées ou presque (mon ancien numéro de Bell n’est pas encore transféré sur le réseau Rogers, je dois les contacter de nouveau… Merci à leur support téléphonique, rapide et efficace, ce dossier est maintenant réglé), je peux maintenant vous partager mes opinions sur le iPhone après quelques jours d’utilisations.

my iphone background

Points positifs

  • D’abord, j’adore le “look & feel” du téléphone. Il est léger, rapide, simple d’utilisation avec un écran tactile et aucun bouton (à part pour le volume et le bouton de retour au bas du iPhone).
  • Synchroniser ses contacts, chansons, vidéos, etc… est tout a fait simple grâce à iTunes. Vous branchez l’appareil et sélectionnez vos options de synchronisation à partir du logiciel et le tour est joué! Tout se synchronisera automatiquement à partir de votre ordinateur. C’est également possible de tout synchroniser sans être branché à votre ordinateur à partir de Mobile Me. Cependant, je n’ai pas testé ce logiciel puisqu’il est payant. (99$ par année)
  • Vous pouvez configurer plusieurs comptes e-mail à la fois, donc si vous avez un e-mail au travail, un à la maison et un compte GMail, vous pouvez tous les ajouter sur votre iPhone et il devient très facile de les consulter aisément.
  • La caméra intégrée donne d’assez bonne photos! C’est également possible de prendre des photos du iPhone en tant que tel comme vous voyez dans ce billet. Les photos sont prises directement de mon appareil. Astuce: Pour faire la même chose, tenez enfoncé le bouton du bas et appuyer sur le bouton de mise en marche. L’écran devrait s’illuminer et la photo se retrouvera dans votre album photos).
  • La messagerie visuelle est incroyable! Fini d’être obligé d’écouter les messages de sa boîte vocale un à un. Vous voyez maintenant tous vos messages et vous sélectionnez celui que vous voulez écouter.
  • Le App Store est un charme. Beaucoup de potentiel pour les tiers développeurs. Pour ceux qui ne connaissent pas, vous pouvez y accéder à partir de iTunes sur votre ordinateur ou via le App Store sur votre iPhone. Dans ce magasin, nous y retrouvons des applications de tous genres (jeux, productivité, réseau social, etc.) Présentement, j’en ai installé trois dont Facebook, qui est une version allégée du populaire site Internet. J’ai également installé NetNewsWire qui est un lecteur de fil RSS. Finalement, la dernière qui m’impressionne le plus est Shazam. Le but de cette application est de vous permettre d’identifier des chansons. Nous avons tous déjà entendu dans un magasin, à la radio ou au cinéma une chanson que nous aimerions acheter, mais impossible de savoir le titre. Grâce à cette application, vous faites entendre la chanson à l’application et elle l’identifiera pour vous via sa banque de 5 millions de chansons. C’est très efficace, j’ai fais de nombreux tests et l’application ne s’est jamais trompée!

L'application Shazam

Points négatifs

  • Impossible de filmer avec sa caméra. Avec un disque dur de 8 Gigs ou 16 Gigs, ceci aurait pu être intéressant de faire du vidéo. Malheureusement ce n’est pas le cas.
  • Pas de logiciel client SSH pour le moment non plus. C’est important pour moi, car vu mon travail, il m’arrive de faire du support au niveau des serveurs Web à distance.
  • L’internet (Safari) est un peu lent lorsque nous ne sommes pas en WiFi.
  • La batterie s’écoule très rapidement. Sûrement parce que il est souvent allumé ou qu’il se synchronise. Jusqu’à maintenant, j’utilise environ la moitié de la charge par jour alors que je pouvais durer jusqu’à une semaine avec mon Blackberry.
  • Aucun accessoire n’est inclus avec le téléphone, en excluant les chargeurs et écouteurs. J’aurais bien aimé avoir au moins un protecteur pour l’écran ou un étui pour la ceinture. Il faudra magasiner en ligne pour ces accessoires.
  • Le clavier tactile est quelque peu difficile d’utilisation au départ, mais avec le temps on s’habitue.

Malgré ses petits points, dont certains pourront peut-être se régler grâce à l’excellent App Store, je demeure pleinement satisfait de mon achat. L’une des raisons principales et également dû à mon plan 6 GB, puisque je n’ai maintenant aucun souci à me faire au niveau de la bande passante et de l’utilisation de mon téléphone! Si pour vous avoir un téléphone avec vos contacts, l’internet, vos courriels et un iPod à portée de main est important le iPhone est pour vous et je vous le conseilles, vous ne regretterez pas. Je suis déjà “addict” au mien!

En terminant, ceci sera mon dernier billet pour le iPhone, du moins pour le futur rapproché. Je sais que j’en ai parlé beaucoup dans mes derniers billets… Inutile d’en faire la remarque! 😉

Écrit par Francis Bilodeau @ 12:39 pm le 11 July 2008
Filed under: Achats,Actualité,Cellulaire,iPhone,Je, Me, Moi

Alors, j’avais réservé mon iPhone un peu plus tôt cette semaine chez Rogers à Drummondville. Un superbe iPhone 16GB noir m’attendait… L’un des seuls trois modèles iPhone 16 GB reçu par le magasin, alors que la demande était beaucoup plus haute. J’étais pas mal content de mon coup, car plusieurs magasins Rogers ne rendait pas les réservations disponibles. Certains le faisaient et d’autres non. Ce qui a apporté énormément de confusion et de frustration chez la clientèle. D’ailleurs, un agent de Rogers me mentionnait qu’il avait eu affaire a un client qui a sauté une coche lorsqu’il avait appris que le magasin de Drummondville acceptait les réservations alors que celui de Granby non…

Quoi qu’il en soit, je me présente chez Rogers vers 11h15, prêt à recevoir mon iPhone. Je vous ai parlé dans mon dernier billet que Rogers avait contre-attaquer pour répondre à la grogne du public vis-à-vis le faible taux de transfert des données avec un plan de 30$ pour 6Go de transfert par mois. Je mentionne que je veux ce plan à l’agent. Confusion, il ne connait pas le code de cette promotion dans ses forfaits, ni personne d’autre dans la boîte. Après un appel à une autre succursale Rogers, il a finalement réponse à sa question et construit mon forfait qui comprend l’afficheur, 6 Go de transfert et quelque chose comme 100 minutes sortants et 500 minutes entrants par mois pour 62$ par mois. Viens le temps de l’activation.

Surprise, le serveur Web de Rogers rend l’âme lors de mon activation. Au téléphone, il y a plus de 2 heures d’attente pour avoir une ligne et procéder à l’activation! Je ne me plaint pas trop, car à Toronto, la file d’attente était très longue. Plusieures personnes attendent présentement des heures et des heures pour leur activation d’iPhone (autour de trois personnes passent à l’heure). Partout présentement à travers le Canada, Rogers a des problèmes.

J’ai donc en ma possession un semi-iPhone, car je peux pas m’en servir. Il doit automatiquement être activé pour pouvoir l’allumer. Après une heure au magasin, j’ai dû quitter pour retourner au travail. Je repasserai ce soir pour l’activation en espérant que le délai soit moins long.

Écrit par Francis Bilodeau @ 8:44 am le 9 July 2008
Filed under: Achats,Cellulaire,Fraude,iPhone,Je, Me, Moi

Je veux un iPhone… vraiment. Depuis qu’il est sorti l’année dernière aux États-Unis, j’en veux un. Je suis un maniaque de technologies, que voulez-vous, c’est plus fort que moi. La mise en vente du produit le 11 Juillet au Canada était, en ce qui me concerne, l’une des nouvelles de l’année. Ce fût le cas jusqu’à ce que Rogers annonce ces forfaits que je vous ai parlé la semaine dernière. Je ne vous ai pas vraiment énoncé le fond de ma pensée sur ces forfaits. Je voulais avant tout laisser la poussière retomber et me ressourcer afin d’établir une opinion non-biaisé. Le temps à passé, nous sommes à quelques jours du lancement officiel et je suis toujours peu emballé des forfaits offert par Rogers, envers qui j’ai beaucoup d’amertume.

Selon moi, le plus gros problème des forfaits de Rogers pour le iPhone sont les données. Au plus bas prix, soit environ 70,00$ par mois (taxes et frais de service inclus), nous obtenons 400MB de données, soit une utilisation d’environ 13MB par jour. Que peut-on faire avec 13 MB par jour? Pas grand chose. Aujourd’hui, la plupart des sites web contiennent énormément d’images et de Flash qui consomment énormément de données.

Rogers a insinué qu’en ayant 400MB de données par mois, ceci équivalait à 3,100 pages web vues ainsi que 200,000 courriels. Pour voir 3,100 pages web par mois, il faudrait qu’une page ait 130 Ko en termes de grosseur, alors qu’aujourd’hui, la plupart des pages web ont une grosseur d’environ 250 Ko à 350 Ko. Ce n’est pas la même chose du tout! C’est donc dire que l’on pourrait visiter environ deux fois moins de pages qu’annoncé par Rogers soit 1,500 pages pour une cinquantaine de pages par jour. Avec YouTube, les blogues, Facebook, MySpace et tous vos sites habituels, consultez-vous plus d’une cinquantaines de pages par jour? Aurez-vous l’impression de toujours surveiller votre bande passante afin de ne pas dépasser à chaque mois? Aurez-vous l’impression d’utiliser votre iPhone à sa pleine capacité?

Rogers mentionne également qu’avec 400 MB de données, nous pouvons recevoir 200,000 courriels… Si ceux-ci font 2 Ko de grosseur! En 1999, on envoyait des courriels avec seulement du texte. Mais aujourd’hui, ces mêmes courriels sont en format HTML et contiennent souvent des images où des fichiers joints. Si je regarde ma boîte de réception pour la journée, certains courriels font jusqu’à 150 Ko! Ma moyenne de grosseur d’email est d’environ 30 Ko en incluant pas les fichiers joints. C’est donc dire que le nombre de 200,000 courriels par mois se voit réduit à 13,653 courriels. Données qui s’additionnent également aux pages web que j’ai consulté durant la journée. En analysant tout ça, on se rend compte que 400 MB, c’est vraiment pas beaucoup, surtout lorsque les autres pays offrent des données illimités pour pratiquement le même prix.

Au niveau des minutes d’appels, le plan de base en offre 150 minutes, soit 5 minutes d’appels par jour seulement. En plus, pour les appels entrant, l’option d’afficheur n’est pas incluse! On peut le prendre à la carte pour un 7,00$ additionnel par mois. Bravo Rogers! Mais revenons-en aux minutes d’appels. En plus d’être chargé à la minute (et non à la seconde) et d’avoir des appels gratuits à partir de 9h00 le soir alors que je suis couché à 10h00, il n’y a aucun moyen d’augmenter ses minutes d’appels sans augmenter son volume de données (ou vice-versa). C’est donc dire que si vous voulez augmenter vos minutes, vous devez également augmenter votre volume de données et passer dans un plan plus élevé.

Au cours des derniers jours, Rogers s’est défendu en disant:

“While the iPhone 3G Voice and Data Packages allow you to use this device to its fullest and offer savings over separate voice and data plans, they are not the only options available to you. Other pricing options are available. For example, you may choose to combine one of our new data plans ranging from $30 per month (for 300MB) to $100 per month (for 6GB) with a voice plan.”

Vous devez prendre l’un de leurs nouveau forfaits données et également un plan pour vos appels locaux. À moins que je me trompe, tous leurs autres plans sont pires et ne sont pas à votre avantage.

Afin de s’amuser, voici une grille tarifaire de ce que le iPhone vous coûterait, peu importe où vous êtes au Canada:

Malgré la pétition en ligne sur RuinediPhone.com qui a maintenant dépasser les 55,000 signataires, malgré la pression d’Apple qui ne vendra pas le iPhone dans ses boutiques au Canada et malgré toute la mauvaise presse faite dernièrement autour de Rogers, ceux-ci ne toucheront probablement pas à leur forfaits d’ici Vendredi. Que faire dans ce cas?

Il n’y a pas de cachette, si vous voulez un iPhone, comme moi, vous devez aller avec Rogers pour le moment… en fait pour les trois prochaines années, puisque vous devez prendre un contrat de trois ans à l’achat. Ça me fait de la peine de dire ça, car ce sont des menteurs et des profiteurs. Cependant, présentement, Rogers sont les seuls avec qui vous pouvez avoir un iPhone. Mais si vous pouvez attendre, le temps fera certainement sont oeuvre. Rogers aura fort probablement de la compétition sur le réseau GSM et ceci devrait leur forcer à avoir un peu de compétition au cours des prochaines années. Les prix se verront réduits fort probablement et ce au grand plaisir des consommateurs. En attendant, tel un esclave, j’irai chercher mon iPhone vendredi et essayer de négocier au maximum pour améliorer mon forfait de base. Je vous en recause plus tard.

MAJ

Peu après la mise en place de mon billet de merde envers Rogers, ceux-ci ont annoncé en primeur une modification à leurs forfaits. Ceux qui acheteront un iPhone d’ici le 31 août pourront avoir pour un coût de 30,00$ par mois accès à 6 Go de données mensuellement. Une très bonne différence comparativement aux 300 Mo offerts précédement!

«Nous avons écouté nos consommateurs, tant ceux qui sont férus de technologie que ceux qui voulaient cet appareil et étaient très enthousiastes, mais ne savaient pas comment ils allaient utiliser les données», a déclaré Liz Hamilton, porte-parole de Rogers, au Globe and Mail.

Je suis maintenant très heureux d’avoir réservé mon iPhone, que j’aurai ce Vendredi! Power to the people!

Écrit par Francis Bilodeau @ 10:25 am le 27 June 2008
Filed under: Achats,Cellulaire,Entreprise,iPhone

Mauvaise nouvelle ce matin… Malgré certaines rumeurs persistantes qui offrait à la clientèle des données illimités sur le iPhone au coût de 30$, c’est un tout autre schéma que nous avons. Voici donc en détail les forfaits offerts par Rogers:

Forfaits iPhone

Selon ce que Rogers annonce, voici ce que chaque forfait pourrait vous offrir:

Data Usage – What You Get
————————————————————————-
Monthly
Data Usage   Online Applications

————————————————————————-
400 MB       up to 200,000 text emails or 3,100 web pages or 1,360 photo attachments
————————————————————————-
750 MB       up to 380,000 text emails or 5,900 web pages or 2,560 photo attachments
————————————————————————-
1 GB         up to 524,000 text emails or 8,000 web pages or 3,500 photo attachments
————————————————————————-
2 GB         up to 1,048,000 text emails or 16,000 web pages or 7,000 photo attachments
————————————————————————-

Également, Rogers vous offre une trousse de service sans-fil:

Trousse

Mon opinion là dessus!? C’est cher pour ce que l’on a! Disons tout simplement que je crois que Rogers aurait dû y aller avec des forfaits de données illimités comme aux États-Unis pour un coût de 30$. Au plus bas, votre iPhone pourrait vous coûter au Québec…

Prix du iPhone: 199,00$ + taxes = 224,62$
Coût par mois: 60,00$ + 6,95$ pour accès au service + taxes = 75,57$

36 mois (3 ans de contrat obligatoire) * 75,57$ + 224,62$ = 2945,14$ sur 3 ans.

C’est donc prêt de 1000,00$ par année que vous devrez débourser si vous voulez avoir le prestigieux iPhone. Avec la hausse des prix de l’essence, de l’électricité, de la consommation et de tout le reste… Pourrez-vous vous le permettre? Est-ce que le iPhone sera essentiellement réservé aux entreprises? La réponse le 11 Juillet…, mais comme je vous l’ai indiqué dans un billet précédent, j’aurai le mien pour sûr et ce malgré ma déception au niveau des coûts.

MAJ:

Les prix annoncés par Rogers causent présentement un tolé à travers le Web. Le monopole de Rogers et les prix dément sont contestés. En espérant que Rogers réagissent rapidement et revoit leur forfaits…

Recevez les billets par courriel!


Add to Netvibes
Add to Google
Subscribe with Bloglines

 TwitterCounter for @fbilodeau


Mon Twitter

Calendrier

December 2017
M T W T F S S
« Sep    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031