KranF.com – Le Blogue

Technologies, Médias Sociaux et Marketing Internet
Écrit par Francis Bilodeau @ 6:04 pm le 20 February 2009
Filed under: Actualité,Blogue,Cellulaire,Facebook,Internet,Médias Sociaux,Rumeurs,Twitter,Web 2.0

J’ignore si vous êtes un fan de hockey comme moi, mais hier, nous avons eu droit à toute une expérience sur le Web sportif que nous ne sommes pas prêt de revoir de si tôt. La situation nous démontre les dangers du dérapage des médias sociaux via la propagation rapide de fausses rumeures.

L’histoire débute en soirée avec les divers médias sportifs qui annonce une “bombe” qui sortira dans les médias d’ici quelques heures. Tous les médias en parle, que ce soit Réjean Tremblay, RDS via l’anti-chambre, TQS via 110%, etc. Certains médias dont RDS y vont même d’un effet catastrophe pour l’histoire du Canadien, une honte pour l’ambassadeur du Canadien Jean Béliveau et une nouvelle qui ébranlera les fondations du temple du Canadien de Montréal. À 110%, Richard Labbé, journaliste de La Presse, annonce que l’histoire est à saveur judiciaire et sera publiée dans l’édition du journal La Presse de demain (aujourd’hui). Bref, il n’en fallait pas plus pour enflammer le Web et c’est là que nous avons été témoin du danger des médias sociaux.

J’ai suivi les événements sur Twitter, Facebook et par la bande divers forums pour une bonne partie de la soirée. Via la recherche de Twitter, on pouvait facilement retrouver toutes les informations concernant cette histoire sous le tag #habs. Bref, en suivant cette soirée, on a eu toute sorte d’informations non-véridique venant de partout du Web. Forums, blogues, Facebook, rien n’était laissé au hasard. Le problème est que, chaque information n’était pas vérifié non plus! Je peux vous dire qu’on a eu droit à toute sorte d’histoire plus bizarre les unes que les autres: viol impliquant trois ou quatre joueurs du CH, cocaïne pour certains joueurs, traffic d’armes, police qui attendait de pied ferme l’avion du CH à leur arrivée à l’aéroport,  et plusieurs autres rumeurs sur différents forums ou chacun avait la réponse magique au mystère propagé par nos bons médias québecois. Il y avait effectivement quelque chose, mais jusqu’à présent, ces histoires ce sont avérés fausses! Et c’est exactement là le danger du Web, puisque les noms qui sont sortis n’était souvent pas les bons et en plus associés à quelque chose qu’ils n’avaient pas fait, comme Carey Price ou Maxime Lapierre par exemple! Nous pouvons dire une chose, si le Canadien désire s’amuser avec des poursuites en diffamations, on peut dire qu’il s’amuserait beaucoup! Fort heureusement, autour de minuit, ont apprend que Sergei Kostitsyn serait proche d’un individu qui a été arrêté dans le projet Axe. De quoi faire taire les rumeurs farfelues sur Twitter et sur d’autres médias sociaux…

As-t’on eu des points positifs hier? Effectivement, ça n’a pas été une nuit de sommeil courte pour rien… mais pas loin! Nous savons maintenant que le Web est rapide, plus que jamais. Avec des outils comme Twitter et Facebook combiné aux cellulaires avec caméras photos, des milliers de personnes recherchent ce qui ce passe sur un sujet précis sur le Web et canalise l’information à un seul endroit. Via un lien que j’ai obtenu par Twitter, il était vraiment intéressant d’être capable de suivre en direct via le Web le vol des Canadiens de Pittsburgh vers Dorval! Mais c’est aussi possible de lire des informations qui s’avèrent être fausses, publiés par des gens souvent en manque d’attention.

Par contre, je dois dire que via Facebook, j’ai été mis au courant d’une rumeur autour de 11h00 qui c’est avéré être exacte pour les trois noms qui seraient impliqués dans l’histoire, soit les frères Kostitsyn et Roman Hamrlik. La dîte rumeur impliquait également une arrestation future pour des crimes assez grave commis par ces trois joueurs, ce qui n’est pas arrivé. Cette rumeur était-elle également fausse? Le temps nous le dira, en espérant que le Web se contrôle un peu plus lors de la prochaine “crise”!

Écrit par Francis Bilodeau @ 10:38 am le 5 January 2009
Filed under: Blogue,Facebook,Médias Sociaux,Web 2.0

C’est via le blogue technologique Techcrunch que j’apprend que Comscore a publié les statistiques de trafic des médias sociaux pour le mois de Novembre (Décembre étant exclu). Comme vous le verrez dans le graphique ci-bas, c’est une combinaison de tous les médias sociaux incluant Blogger (blogue) ainsi que Facebook (réseau social) qui y sont comptabilisés. Ces résultats nous prouvent que le mouvement Facebook ne s’essouffle pas, au contraire. Avec près de 200 millions de visiteurs unique par mois et une croissance de 116% par rapport à l’année dernière, Facebook se classe dans la catégorie du média sociaux qui a obtenu la plus forte croissance en 2008.

Malgré tout, les questions circulent toujours au Québec pour savoir si Facebook est sécuritaire, si l’on doit accepter n’importe qui dans sa liste d’ami ou qu’est-ce que l’on doit mettre comme information. À cet égard, ma réponse demeure toujours la même: Est-ce que ça vous dérangerais de savoir qu’un million de personnes soient au courant que vous regardez Heroes ou 24? La réponse est probablement non! Aussi banal que cet intérêt puisse paraître pour vous, lorsque vous rencontrez vos amis Facebook en vrai, que ce soit en affaire ou par amitié, c’est un autre sujet de discussion intéressant qui peut-être apporté plutôt que de parler d’argent ou de travail. Donc, si l’information diffusée sur vous est limité, où est le problème d’accepter n’importe qui? C’est un bon moyen de se bâtir de nouvelles amitié ou de nouveau contacts d’affaire. La preuve est que j’ai rencontrer plusieurs blogeurs intéressant par ce médium.

Fin de la parenthèse! Voici donc les résultats Comscore:

Top des médias sociaux (classés par ordre de visiteurs uniques au monde Novembre, 2008; comScore)

1. Blogger (222 millions)
2. Facebook (200 millions)
3. MySpace (126 millions)
4. WordPress (114 millions)
5. Windows Live Spaces (87 millions)
6. Yahoo Geocities (69 millions)
7. Flickr (64 millions)
8. Hi5 (58 millions)
9. Orkut (46 millions)
10. Six Apart (46 millions)
11. Baidu Space (40 millions)
12. Friendster (31 millions)
13. 56.com (29 millions)
14. Webs.com (24 millions)
15. Bebo (24 millions)
16. Scribd (23 millions)
17. Lycos Tripod (23 millions)
18. Tagged (22 millions)
19. imeem (22 millions)
20. Netlog (21 millions)

Graphique 01

Graphique 01

Écrit par Francis Bilodeau @ 8:41 am le 23 December 2008
Filed under: Blogue,Commerce Électronique,Entreprise,Google,Innovation,Internet,Marketing,Médias Sociaux,Web 2.0,Webcom

Vous vous rappelez peut-être du résumé que je vous avais pondu il y a quelques semaines concernant l’excellente conférence sur les avantages du Web 2.0 dans un contexte d’affaires donnée par Yves Carignan et Michelle Blanc. Et bien j’ai le bonheur de vous annoncer que le site lesaffaires.tv ont mis en ligne hier la dite conférence d’une durée d’environ 42 minutes. Vous pouvez d’ailleurs la consulter ci-bas. Je vous invites également à voir d’autres conférences qui ont eu lieu au Webcom sur le site lesaffaires.tv en recherchant “Webcom” dans la zone de recherche (et ce gratuitement bien sûr!). Bon visionnement!

Écrit par Francis Bilodeau @ 1:16 pm le 28 October 2008
Filed under: Blogue,Commerce Électronique

C’est via le blogue de Michelle Blanc que j’apprends que les membres du groupe de Yulbiz se sont mobilisé afin de mettre plus de pression sur le gouvernement provincial pour faire bouger les choses au niveau de la situation du Commerce Électronique au Québec. Le gouvernement pourrait évidemment être la bougie d’allumage qui nous permettrait de finalement trouver notre place sur le Web et cesser de perdre des millions de dollars qui sont dépensés en dehors de notre économie nationnale… Comme vous le savez, c’est une cause qui me tient à coeur! La blogueuse d’affaire Patricia Tessier a donc rédigé une lettre ouverte à Monsieur Charest afin de forcer à agir. Comme Michelle le demande si gentiment, je copie cette lettre sur ce blogue. Elle sera également sur le blogue de Yulbiz et vous pourrez la signer au Yulbiz Montréal ce soir.

Je vous invites également à joindre en grand nombre le groupe de solidarité sur Facebook.

Monsieur Jean Charest
Premier ministre
Conseil exécutif
Édifice Honoré-Mercier
835, boulevard René-Lévesque Est, 3e étage
Québec (Québec)  G1A1B4
Télécopieur : 418 646-1854
Monsieur le Premier Ministre,
Tout récemment, l’Indice du commerce électronique au Québec et Recherche Internet Canada (RIC) publiaient respectivement un rapport sur l’état de l’utilisation d’Internet au Québec et au Canada.  Suite à la publication de ces rapports, force est de constater que le Québec est nettement en retard par rapport au reste du Canada. Par exemple, avec 64% d’internautes à l’été 2007, le Québec était 19 points derrière l’Alberta qui revendiquait la première place avec un taux de pénétration de 83%.  Le rapport nous démontre aussi que l’on retrouve un écart de 15% dans les niveaux d’adoption entre les Canadiens anglophones et francophones (82% contre 67%).
Par ailleurs, l’Indice du commerce électronique au Québec rapporte qu’il y a eu pour 3,5 milliards de dollars d’achats en ligne sur un an au Québec (septembre 2007 – août 2008).  Toutefois, au moins le tiers de ces achats s’effectue à l’étranger.
• 87 millions de dollars avaient abouti dans les coffres de détaillants ou de particuliers non canadiens en mars dernier (36 % des achats totaux),
• 146 millions de dollars en mai (58 %),
• 103 millions de dollars en juillet (33 %).

Une des raisons principales est qu’il y a peu d’offres québécoises. Uniquement 52% des PME disent avoir leur propre site internet. Et de celles-ci seulement:

• 30% y proposent du service après vente,
• 26% acceptent des commandes en ligne,
• 7% reçoivent des paiements en ligne.

Nous sommes d’avis que les investissements dans l’économie numérique accroissent la compétitivité de l’ensemble des autres secteurs de l’économie et que la préparation d’un plan de développement de l’économie numérique est un impératif pour le gouvernement québécois.

Nous avons identifié quatre priorités :

1) Permettre à tous les Québécois d’accéder aux réseaux et aux services numériques et éliminer les barrières liées à la sécurité des transactions en ligne.
2) Accroître l’adoption et diversifier les usages d’Internet dans les entreprises, en particulier les PME.
3) Garantir la formation aux usages des technologies de l’information dès le plus jeune âge.
4) Implanter une gouvernance numérique.

Citoyens

Le gouvernement québécois doit garantir l’accès à tous les Québécois à Internet haut débit partout dans la province. L’Internet haut débit constitue aujourd’hui, comme l’eau, le téléphone ou l’électricité, une commodité essentielle.

Parallèlement, il est critique de renforcer la confiance numérique. Uniquement 47% des adultes québécois considèrent les transactions effectuées par carte de crédit sur Internet très ou assez sécuritaire alors que les problèmes réels de sécurité sont plus rares que dans le cas des transactions hors Internet.

Finalement, des mesures doivent être développées pour assurer la protection de la liberté d’expression des citoyens.  Un individu confiant participera activement aux débats politiques et à l’activité économique et contribuera ainsi à la santé de notre société.
PME
Alors que le développement des PME est l’une des clés de notre avenir économique, celles-ci ne disposent souvent pas des ressources ou des connaissances nécessaires pour évaluer les bénéfices qu’elles pourraient retirer des investissements en TIC et non pas, non plus, l’expertise requise pour définir une stratégie cohérente avec leur stratégie d’affaires.

Le faible taux de participation des entreprises québécoises à l’économie numérique et l’exode des dollars d’achat des Québécois sont inquiétants pour l’avenir de notre économie.  Il apparaît primordial que l’offre de services numériques doit être renforcée au Québec.  Pour atteindre cet objectif, les entreprises doivent trouver un environnement favorable au développement des outils numériques notamment par une sensibilisation accrue des PME et une aide financière à l’investissement.

Éducation

L’introduction d’une formation, dès le plus jeune âge, répond à la nécessité de donner, à chaque enfant, des compétences qui sont devenues aujourd’hui indispensables pour réussir tant au niveau professionnel que social.
À cet égard, il est pertinent de garantir la disponibilité d’un accès à Internet haut débit et WiFi dans chaque école et université, d’améliorer les synergies des universités avec les entreprises en général et les entreprises de haute technologie en particulier et de créer des incubateurs d’entreprises.
Finalement, la numérisation accrue et la disponibilité en ligne des contenus académiques et leur libre accès sont des incontournables.

Gouvernement

L’efficacité des actions « numériques » du gouvernement passera par une mise en œuvre concertée et non par un écartèlement des efforts et des budgets entre différents ministères.  Il nous appert critique que ce rôle soit regroupé sous un seul ministre avec une capacité d’agir de façon transversale.

L’administration publique doit moderniser l’accès au travail parlementaire en implantant des outils additionnels d’information, de transaction et d’échange.  La transparence doit être à l’ordre du jour et le gouvernement doit ainsi démontrer qu’il a confiance au fait que les citoyens sont d’importants contributeurs à notre système démocratique.

Il est aussi impératif que le gouvernement québécois soit un porte-parole de la neutralité du net et s’assure qu’Internet demeure ouvert et accessible à tous.

Finalement, il est important que le gouvernement provincial supporte et guide les gouvernements municipaux en matière de politiques numériques. En effet, ces derniers sont des acteurs importants du développement de l’économie numérique locale.

En conclusion, sans actions claires du gouvernement, nous croyons que le Québec court le risque de maintenir son retard et d’être laissé pour compte dans l’économie de demain. Nous vous demandons de planifier, au plus tôt, un exercice de réflexions et un plan de mise en œuvre pour stimuler l’économie numérique au Québec afin que nous puissions, non seulement rattraper le retard, mais devenir une nation qui prendra sa place et se distinguera dans la nouvelle économie.

Veuillez agréer, Monsieur Charest, nos salutations les plus distinguées.

Regroupement YulBiz Montréal

Écrit par Francis Bilodeau @ 5:02 pm le 19 August 2008
Filed under: Blogue,Internet

C’est via Techcrunch que nous apprenons que le taux d’arrestation des bloggeurs est en hausse au fil des années. C’est probablement normal étant donné que beaucoup plus de bloggeurs sont sur la toile. Voici un schéma:

Arrestations de bloggeurs

Le nombre d’arrestation est passée de 3 en 2003 à 35 en 2007. Il faut croire que la liberté d’expression n’est pas acquise et/ou respectée dans certains pays. Vous pourriez croire que ce sont seulement des Chinois qui sont arrêtés, mais détrompez vous! Un Canadien, un Français et un Américain ont également été arrêtés ainsi que plusieurs personnes de diverses nationalités.

Chez Techcrunch, une feuille Excel a été chargé sur le site de Google Spreadsheets afin d’expliquer en quoi les arrestations sont justifiées. Cliquez ici pour la consulter.

Cher bloggueurs, il va falloir se tenir tranquille…

Écrit par Francis Bilodeau @ 6:39 pm le 16 June 2008
Filed under: Blogue,Entreprise,Innovation,Internet,Marketing,Web 2.0

Je suis vendu à l’avance, je l’admets. Pour moi, avoir un blogue est une nécessité pour n’importe quelle entreprise qui offre un service à la clientèle via la vente ou autres. Les raisons sont plus que nombreuses. Je ne m’y attarderai pas dans ce billet, car le sujet à été touché par un grand nombre de blogeurs influents au cours des derniers mois. Ceux-ci apportent des arguments plus que valable afin de vous convaincre de lancer votre blogue. Or, si vous n’êtes pas encore convaincu qu’un blogue est bien pour votre entreprise, je vous suggère le livre: “Pourquoi Bloguer dans un contexte d’affaires“. Comme son titre l’indique, ce livre vous convaincra de lancer votre propre blogue grâce à dix blogueurs influents qui y participent.

Une fois que vous êtes convaincus, c’est là que le vrai travail débute! Pour vos ressources en T.I., construire un blogue est plus que facile. Il s’agit, plus souvent qu’autrement de télécharger un logiciel de blogue, tel que WordPress et de construire un visuel. Pour vous donner des idées, je vous conseille un site spécialisé tel que Perfectory. Vous pouvez également visualiser les thèmes gratuits offerts par WordPress. Ensuite, vous pouvez vous inscrire sur des sites tels que Technorati et BlogPulse, qui sont des sites répertoriant différents blogue à travers le monde. C’est l’étape la plus simple dans le processus d’un blogue! Tout bon développeur s’amusera à travers c’est étape, car elle ne requiert que très peu de programmation. À titre d’exemple, il m’a fallu environ 8 heures de travail seulement pour voir le blogue que vous voyez présentement! Ceci inclut l’installation, une construction complète du visuel ainsi que l’inscription de mon blogue à travers les différents moteurs de recherche et topsites!

Une fois que votre blogue est prêt, c’est là que le vrai travail débute! Intéresser vos visiteurs avec du contenu pertinent tout en demeurant en relation avec votre secteur d’activité est l’étape qui peut paraître pour certains la plus difficile. En débutant, vous allez avoir certainement plusieures pistes et idées, mais au bout d’un mois, on a rapidement fait le tour et le mur peut venir assez rapidement. C’est là que ça passe où ça casse! Des défaites tel que: “Finalement, je n’ai pas le temps! J’ai une vie chargée!” ou “Je n’ai plus d’idée, je sais plus de quoi parler…” ou encore “C’est assez, j’ai fait le tour!” commenceront à sortir. Voici quelques suggestions pour vous aider à passer au travers ces moments:

  • Trouvez des blogues en relation avec le vôtre et suivez-les grâce à un lecteur de fil RSS tel que Google Reader ou Netvibes. Ces blogeurs ont également des opinions qui peuvent divergés de la vôtre. Expliquez pourquoi vous êtes en accord en y ajoutant votre grain de sel ou apportez des arguments pour expliquer pourquoi vous êtes contre une opinion donnée.
  • Soyez ouverts aux commentaires des gens sur vos blogues. Qu’ils soient positifs ou négatifs! Vous pouvez également donner la possibilité à vos visiteurs de vous poser des questions directement. Ces questions peuvent être utiles pour d’autres personnes, donc faite un billet à partir de ces questions.
  • Il est important de ne pas parler seul. Faite vous un Blogroll (Banque de lien vers d’autres blogues) et ajoutez-y vos amis, blogeurs que vous suivez, etc. Il est important d’être accompagné. Ces gens sauront que vous avez ajouté un lien sur votre blogue et pourront vous ajouter sur leur propre liste ou vous aider en retour.
  • Faites des commentaires pertinents sur d’autres blogues. Montrez que vous vous intéressez à autre chose que votre propre personne. Devenez connu à travers la blogosphère.

Écrire un blogue est un peu comme l’entrainement physique. Il s’agit d’être motivé et discipliné! En bout de ligne, lorsque vous aurez la piqûre, il est très difficile d’abandonner son blogue. Vous vous surprendrez même probablement par votre nouvelle passion. Comme l’entraînement physique, les résultats ne viennent jamais immédiatement, mais avec de la discipline, vous commencerez éventuellement à en ressentir les bienfaits, soit via la communauté, via les autres blogueurs ou via l’augmentation de vos ventes!



Francis Bilodeau's Facebook profile


Recevez les billets par courriel!


Add to Netvibes
Add to Google
Subscribe with Bloglines

 TwitterCounter for @fbilodeau


Mon Twitter

Calendrier

June 2017
M T W T F S S
« Sep    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930