KranF.com – Le Blogue

Technologies, Médias Sociaux et Marketing Internet
Écrit par Francis Bilodeau @ 8:32 am le 21 May 2009
Filed under: Actualité,Cellulaire,Commerce Électronique,Entreprise,Internet,Technologie,Web 2.0

Séries d’articles très pertinent et d’actualité du Devoir que vous pouvez lire ici, ici et ici. Ces articles, qui ont été publiés cette fin de semaine traitent du retard technologique que le Canada est en train de prendre comparativement aux autres pays du monde. L’article indique qu’en cinq ans, le Canada est passé du 9e rang au 19e rang en matière développement global des technologies de l’information et des communications. Le retard est notable partout, autant dans nos infrastructures et dans nos entreprises que dans nos habitudes personnelles dont j’ai traité à maintes reprises sur ce blogue dernièrement. Maintenant, nous ne sommes plus fier de nos technologies comme autrefois, un sentiment de gêne s’installe de plus en plus. Pour citer quelques passages de l’article:

Demandez au directeur de la recherche à la Société des arts technologiques (SAT) de Montréal, René Barsalo, qui sillonne la planète pour y parler de spectacles multimédias en réseau, de télémédecine ou encore de diffusion de contenus vidéo sur un téléphone cellulaire. «Oui, ça devient gênant: désormais, quand on croise des partenaires éventuels en Europe ou en Asie, il faut leur expliquer qu’on ne pourra pas collaborer avec eux, lance-t-il. Pas qu’on ne veuille pas, mais parce qu’on n’a plus les capacités techniques au Canada pour le faire.»

Pour la productrice Josée Vallée, présidente de Cirrus communications, la firme qui a donné vie à la série Tout sur moi, la situation est plus que gênante, elle est surtout lourde de conséquences: après chaque journée de tournage, les épreuves — les rushs, quoi! — sont généralement gravées sur un DVD pour être visionnées le soir même par les producteurs. «Nous avions pensé nous équiper d’un système pour échanger ces rushs sur un réseau fermé, dit-elle, et ce, pour éviter de graver tout ça sur un DVD et épargner un envoi quand le tournage est loin de Montréal. Mais on a été obligés de reculer à cause du temps que cela aurait pris pour transférer ces données.»

Comme l’article du Devoir l’indique, nos infrastructures de réseau que ce soit Vidéotron, Bell ou Rogers frôlent non seulement l’obsolescence, mais demeure très couteuses pour le consommateur et sont souvent accompagnés de petites limites de bande passante qui limite notre développement technologique. Cette situation est notable non seulement dans nos forfaits Internet résidentiel, mais aussi dans nos forfaits de téléphone cellulaire.  L’article indique:

Résultat: alors qu’un Megabit/seconde de bande passante, soit l’unité de base de mesure de la capacité de transfert d’un réseau, coûte 0,13 $ en moyenne à un Japonais, il faut près de 4 $ à un Canadien pour obtenir la même chose.

À titre comparatif, les Français (0,33 $), les Suédois (0,35$) ou les Américains (2,83 $) doivent débourser beaucoup moins pour avoir la chance d’échanger courriels, photos ou vidéos par Internet. Un clivage palpable cette semaine d’ailleurs alors que la compagnie Numéricâble en France proposait à ses clients une connexion par fibre optique contre 34 $ par mois. Au même moment, à Montréal, Vidéotron exposait sur son site une offre de branchement deux fois moins rapide pour les téléchargements et 100 fois moins rapide pour le téléversement en échange d’une facture de… 90 $, soit trois fois plus cher.

Bref, je vous ai longuement parlé du refus des entreprises Québécoises et Canadiennes à rejoindre les rangs du Web 2.0, le Web Participatif, en plus de l’entêtement de certaines personnes à ne pas faire confiances aux réseaux sociaux tel que Facebook et Twitter ou tout simplement d’acheter en ligne. Très triste de constater que notre retard est également notable au niveau de la réseautique où les “nouvelles technologies” que nous implantons ont parfois déjà six années de retard sur certains pays. L’innovation fait de plus en plus part à l’adoption de technologies qui existent depuis des années ailleurs, alors que ces mêmes pays continuent de s’améliorer d’année en année. Dommage que nous devenons un pays du tier-monde technologique…

«On était au-dessus de la mêlée, dit M. Barsalo. Mais tout ça est fini.» «Nous sommes désormais en retard sur le reste de la planète, renchérit Patricia Tessier, vice-présidente du marketing chez Sun Media. Ce retard ne cesse même de s’accentuer parce que personne ne semble vraiment en prendre conscience.»

Écrit par Francis Bilodeau @ 6:04 pm le 20 February 2009
Filed under: Actualité,Blogue,Cellulaire,Facebook,Internet,Médias Sociaux,Rumeurs,Twitter,Web 2.0

J’ignore si vous êtes un fan de hockey comme moi, mais hier, nous avons eu droit à toute une expérience sur le Web sportif que nous ne sommes pas prêt de revoir de si tôt. La situation nous démontre les dangers du dérapage des médias sociaux via la propagation rapide de fausses rumeures.

L’histoire débute en soirée avec les divers médias sportifs qui annonce une “bombe” qui sortira dans les médias d’ici quelques heures. Tous les médias en parle, que ce soit Réjean Tremblay, RDS via l’anti-chambre, TQS via 110%, etc. Certains médias dont RDS y vont même d’un effet catastrophe pour l’histoire du Canadien, une honte pour l’ambassadeur du Canadien Jean Béliveau et une nouvelle qui ébranlera les fondations du temple du Canadien de Montréal. À 110%, Richard Labbé, journaliste de La Presse, annonce que l’histoire est à saveur judiciaire et sera publiée dans l’édition du journal La Presse de demain (aujourd’hui). Bref, il n’en fallait pas plus pour enflammer le Web et c’est là que nous avons été témoin du danger des médias sociaux.

J’ai suivi les événements sur Twitter, Facebook et par la bande divers forums pour une bonne partie de la soirée. Via la recherche de Twitter, on pouvait facilement retrouver toutes les informations concernant cette histoire sous le tag #habs. Bref, en suivant cette soirée, on a eu toute sorte d’informations non-véridique venant de partout du Web. Forums, blogues, Facebook, rien n’était laissé au hasard. Le problème est que, chaque information n’était pas vérifié non plus! Je peux vous dire qu’on a eu droit à toute sorte d’histoire plus bizarre les unes que les autres: viol impliquant trois ou quatre joueurs du CH, cocaïne pour certains joueurs, traffic d’armes, police qui attendait de pied ferme l’avion du CH à leur arrivée à l’aéroport,  et plusieurs autres rumeurs sur différents forums ou chacun avait la réponse magique au mystère propagé par nos bons médias québecois. Il y avait effectivement quelque chose, mais jusqu’à présent, ces histoires ce sont avérés fausses! Et c’est exactement là le danger du Web, puisque les noms qui sont sortis n’était souvent pas les bons et en plus associés à quelque chose qu’ils n’avaient pas fait, comme Carey Price ou Maxime Lapierre par exemple! Nous pouvons dire une chose, si le Canadien désire s’amuser avec des poursuites en diffamations, on peut dire qu’il s’amuserait beaucoup! Fort heureusement, autour de minuit, ont apprend que Sergei Kostitsyn serait proche d’un individu qui a été arrêté dans le projet Axe. De quoi faire taire les rumeurs farfelues sur Twitter et sur d’autres médias sociaux…

As-t’on eu des points positifs hier? Effectivement, ça n’a pas été une nuit de sommeil courte pour rien… mais pas loin! Nous savons maintenant que le Web est rapide, plus que jamais. Avec des outils comme Twitter et Facebook combiné aux cellulaires avec caméras photos, des milliers de personnes recherchent ce qui ce passe sur un sujet précis sur le Web et canalise l’information à un seul endroit. Via un lien que j’ai obtenu par Twitter, il était vraiment intéressant d’être capable de suivre en direct via le Web le vol des Canadiens de Pittsburgh vers Dorval! Mais c’est aussi possible de lire des informations qui s’avèrent être fausses, publiés par des gens souvent en manque d’attention.

Par contre, je dois dire que via Facebook, j’ai été mis au courant d’une rumeur autour de 11h00 qui c’est avéré être exacte pour les trois noms qui seraient impliqués dans l’histoire, soit les frères Kostitsyn et Roman Hamrlik. La dîte rumeur impliquait également une arrestation future pour des crimes assez grave commis par ces trois joueurs, ce qui n’est pas arrivé. Cette rumeur était-elle également fausse? Le temps nous le dira, en espérant que le Web se contrôle un peu plus lors de la prochaine “crise”!

Écrit par Francis Bilodeau @ 6:06 pm le 12 August 2008
Filed under: Cellulaire,iPhone

Après un mois d’utilisation, je suis un peu plus en mesure de vous indiquer ce qui cloche sur le iPhone! Je vous ai indiqué dans ma brève revue du iPhone que le réseau semblait un peu lent pour charger des pages web ou des vidéos YouTube. Je tiens à m’excuser puisque ce n’est pas la faute du iPhone, mais plutôt de Rogers! En effet, le réseau 3G n’étant pas en place à Drummondville, je ne peux bénéficier pleinement de la rapidité de mon iPhone. La différence entre le réseau EDGE (en fonction à Drummondville) et le 3G est immense. La moyenne du réseau EDGE est d’environ 146 kbps et le 3G de 705 kbps. Le 3G est environ 5 fois plus rapide! Une grosse différence alors et j’espère bien qu’il sera disponible à Drummondville au cours des prochains mois.

Quoi qu’il en soit, il y demeure quelques petites choses qui cloche avec le iPhone. Rien de majeur, mais j’aimerais bien que ces détails soient corrigés dans les futures mises à jour du téléphone!

1. Pouvoir copier et coller du texte
C’est quelque chose de simple qui serait génial!

2. Passer de mode portrait à paysage dans Safari est lent
Si vous êtes sur une page chargée de textes et d’images dans Safari et que vous passer en mode paysage, il y a un certain délai. Ceci devrait être instantané ce qui n’est pas le cas.

3. Lenteur du clavier
Comme un confrère blogueur propriétaire du iPhone l’indique, le clavier sur l’écran peut prendre un certain temps d’adaptation, voire même être impossible. Je m’y suis habitué au fil du temps et lorsque l’on tape vite, il y a un délai marquant. Par délai, j’entend être quatre touches à l’avance sur un mot et commencer à voir apparâitre les lettres. Le clavier devrait être aussi vite que l’usager qui écrit.

4. Améliorer la synchronisation?
Lorsque je branche mon iPhone sur mon ordinateur et que la synchronisation démarre, qu’est-ce qui se passe au juste? Une copie de sauvegarde? La situation a été améliorée avec la version 2.0.1 du iPhone, mais encore une fois, ça peut prendre jusqu’à six minutes où mon iTunes ne semble rien faire avant que la synchronisation démarre.

5. Caméra qui enregistre du vidéo
J’ai également parlé de cette fonctionnalité dans mon dernier billet sur le iPhone. Ce ne devrait être pas trop compliqué à développer sur le AppStore ou par Apple. Qu’est-ce qu’ils attendent?

6. Administrer une vitesse de réseau (EDGE ou 3G) pour chaque application
Je l’ai lu, mais pas expirimenté. La durée de vie de la batterie sur le réseau 3G est considérablement réduite par la rapidité du réseau. C’est vrai que vous pouvez désactiver le 3G sur votre téléphone, mais il serait bien de plutôt avoir des options pour l’utiliser que pour certaines applications présélectionnés tel que Safari ou Mail.

7. Synchronisation en Wi-Fi
Ce serait bien de voir le iPhone se synchroniser automatiquement avec l’ordinateur via le réseau Wi-Fi. Que ce soit pour les applications, chansons et photos dès que l’on arrive à la maison et sans branchement!

8. Laisser les icônes en place après une mise à jour d’une application
Lorsqu’une application est mise à jour via le AppStore, les icônes sont déplacés et il faut plus souvent qu’autrement les réorganiser à nouveau. Il serait bien de ne plus avoir à le faire…

9. Pouvoir déplacer les icônes d’une page à l’autre d’une manière plus simple
Un peu dans la même veine que le point précédent, déplacer une icône d’une page à une autre peu prendre plusieurs essais et n’est vraiment pas “user-friendly”

10. Avoir Flash dans Safari
J’ai beau détester les sites en Flash, on s’en sert à tous les jours sur des sites web ou pour voir des vidéos.

Écrit par Francis Bilodeau @ 12:39 pm le 11 July 2008
Filed under: Achats,Actualité,Cellulaire,iPhone,Je, Me, Moi

Alors, j’avais réservé mon iPhone un peu plus tôt cette semaine chez Rogers à Drummondville. Un superbe iPhone 16GB noir m’attendait… L’un des seuls trois modèles iPhone 16 GB reçu par le magasin, alors que la demande était beaucoup plus haute. J’étais pas mal content de mon coup, car plusieurs magasins Rogers ne rendait pas les réservations disponibles. Certains le faisaient et d’autres non. Ce qui a apporté énormément de confusion et de frustration chez la clientèle. D’ailleurs, un agent de Rogers me mentionnait qu’il avait eu affaire a un client qui a sauté une coche lorsqu’il avait appris que le magasin de Drummondville acceptait les réservations alors que celui de Granby non…

Quoi qu’il en soit, je me présente chez Rogers vers 11h15, prêt à recevoir mon iPhone. Je vous ai parlé dans mon dernier billet que Rogers avait contre-attaquer pour répondre à la grogne du public vis-à-vis le faible taux de transfert des données avec un plan de 30$ pour 6Go de transfert par mois. Je mentionne que je veux ce plan à l’agent. Confusion, il ne connait pas le code de cette promotion dans ses forfaits, ni personne d’autre dans la boîte. Après un appel à une autre succursale Rogers, il a finalement réponse à sa question et construit mon forfait qui comprend l’afficheur, 6 Go de transfert et quelque chose comme 100 minutes sortants et 500 minutes entrants par mois pour 62$ par mois. Viens le temps de l’activation.

Surprise, le serveur Web de Rogers rend l’âme lors de mon activation. Au téléphone, il y a plus de 2 heures d’attente pour avoir une ligne et procéder à l’activation! Je ne me plaint pas trop, car à Toronto, la file d’attente était très longue. Plusieures personnes attendent présentement des heures et des heures pour leur activation d’iPhone (autour de trois personnes passent à l’heure). Partout présentement à travers le Canada, Rogers a des problèmes.

J’ai donc en ma possession un semi-iPhone, car je peux pas m’en servir. Il doit automatiquement être activé pour pouvoir l’allumer. Après une heure au magasin, j’ai dû quitter pour retourner au travail. Je repasserai ce soir pour l’activation en espérant que le délai soit moins long.

Écrit par Francis Bilodeau @ 8:44 am le 9 July 2008
Filed under: Achats,Cellulaire,Fraude,iPhone,Je, Me, Moi

Je veux un iPhone… vraiment. Depuis qu’il est sorti l’année dernière aux États-Unis, j’en veux un. Je suis un maniaque de technologies, que voulez-vous, c’est plus fort que moi. La mise en vente du produit le 11 Juillet au Canada était, en ce qui me concerne, l’une des nouvelles de l’année. Ce fût le cas jusqu’à ce que Rogers annonce ces forfaits que je vous ai parlé la semaine dernière. Je ne vous ai pas vraiment énoncé le fond de ma pensée sur ces forfaits. Je voulais avant tout laisser la poussière retomber et me ressourcer afin d’établir une opinion non-biaisé. Le temps à passé, nous sommes à quelques jours du lancement officiel et je suis toujours peu emballé des forfaits offert par Rogers, envers qui j’ai beaucoup d’amertume.

Selon moi, le plus gros problème des forfaits de Rogers pour le iPhone sont les données. Au plus bas prix, soit environ 70,00$ par mois (taxes et frais de service inclus), nous obtenons 400MB de données, soit une utilisation d’environ 13MB par jour. Que peut-on faire avec 13 MB par jour? Pas grand chose. Aujourd’hui, la plupart des sites web contiennent énormément d’images et de Flash qui consomment énormément de données.

Rogers a insinué qu’en ayant 400MB de données par mois, ceci équivalait à 3,100 pages web vues ainsi que 200,000 courriels. Pour voir 3,100 pages web par mois, il faudrait qu’une page ait 130 Ko en termes de grosseur, alors qu’aujourd’hui, la plupart des pages web ont une grosseur d’environ 250 Ko à 350 Ko. Ce n’est pas la même chose du tout! C’est donc dire que l’on pourrait visiter environ deux fois moins de pages qu’annoncé par Rogers soit 1,500 pages pour une cinquantaine de pages par jour. Avec YouTube, les blogues, Facebook, MySpace et tous vos sites habituels, consultez-vous plus d’une cinquantaines de pages par jour? Aurez-vous l’impression de toujours surveiller votre bande passante afin de ne pas dépasser à chaque mois? Aurez-vous l’impression d’utiliser votre iPhone à sa pleine capacité?

Rogers mentionne également qu’avec 400 MB de données, nous pouvons recevoir 200,000 courriels… Si ceux-ci font 2 Ko de grosseur! En 1999, on envoyait des courriels avec seulement du texte. Mais aujourd’hui, ces mêmes courriels sont en format HTML et contiennent souvent des images où des fichiers joints. Si je regarde ma boîte de réception pour la journée, certains courriels font jusqu’à 150 Ko! Ma moyenne de grosseur d’email est d’environ 30 Ko en incluant pas les fichiers joints. C’est donc dire que le nombre de 200,000 courriels par mois se voit réduit à 13,653 courriels. Données qui s’additionnent également aux pages web que j’ai consulté durant la journée. En analysant tout ça, on se rend compte que 400 MB, c’est vraiment pas beaucoup, surtout lorsque les autres pays offrent des données illimités pour pratiquement le même prix.

Au niveau des minutes d’appels, le plan de base en offre 150 minutes, soit 5 minutes d’appels par jour seulement. En plus, pour les appels entrant, l’option d’afficheur n’est pas incluse! On peut le prendre à la carte pour un 7,00$ additionnel par mois. Bravo Rogers! Mais revenons-en aux minutes d’appels. En plus d’être chargé à la minute (et non à la seconde) et d’avoir des appels gratuits à partir de 9h00 le soir alors que je suis couché à 10h00, il n’y a aucun moyen d’augmenter ses minutes d’appels sans augmenter son volume de données (ou vice-versa). C’est donc dire que si vous voulez augmenter vos minutes, vous devez également augmenter votre volume de données et passer dans un plan plus élevé.

Au cours des derniers jours, Rogers s’est défendu en disant:

“While the iPhone 3G Voice and Data Packages allow you to use this device to its fullest and offer savings over separate voice and data plans, they are not the only options available to you. Other pricing options are available. For example, you may choose to combine one of our new data plans ranging from $30 per month (for 300MB) to $100 per month (for 6GB) with a voice plan.”

Vous devez prendre l’un de leurs nouveau forfaits données et également un plan pour vos appels locaux. À moins que je me trompe, tous leurs autres plans sont pires et ne sont pas à votre avantage.

Afin de s’amuser, voici une grille tarifaire de ce que le iPhone vous coûterait, peu importe où vous êtes au Canada:

Malgré la pétition en ligne sur RuinediPhone.com qui a maintenant dépasser les 55,000 signataires, malgré la pression d’Apple qui ne vendra pas le iPhone dans ses boutiques au Canada et malgré toute la mauvaise presse faite dernièrement autour de Rogers, ceux-ci ne toucheront probablement pas à leur forfaits d’ici Vendredi. Que faire dans ce cas?

Il n’y a pas de cachette, si vous voulez un iPhone, comme moi, vous devez aller avec Rogers pour le moment… en fait pour les trois prochaines années, puisque vous devez prendre un contrat de trois ans à l’achat. Ça me fait de la peine de dire ça, car ce sont des menteurs et des profiteurs. Cependant, présentement, Rogers sont les seuls avec qui vous pouvez avoir un iPhone. Mais si vous pouvez attendre, le temps fera certainement sont oeuvre. Rogers aura fort probablement de la compétition sur le réseau GSM et ceci devrait leur forcer à avoir un peu de compétition au cours des prochaines années. Les prix se verront réduits fort probablement et ce au grand plaisir des consommateurs. En attendant, tel un esclave, j’irai chercher mon iPhone vendredi et essayer de négocier au maximum pour améliorer mon forfait de base. Je vous en recause plus tard.

MAJ

Peu après la mise en place de mon billet de merde envers Rogers, ceux-ci ont annoncé en primeur une modification à leurs forfaits. Ceux qui acheteront un iPhone d’ici le 31 août pourront avoir pour un coût de 30,00$ par mois accès à 6 Go de données mensuellement. Une très bonne différence comparativement aux 300 Mo offerts précédement!

«Nous avons écouté nos consommateurs, tant ceux qui sont férus de technologie que ceux qui voulaient cet appareil et étaient très enthousiastes, mais ne savaient pas comment ils allaient utiliser les données», a déclaré Liz Hamilton, porte-parole de Rogers, au Globe and Mail.

Je suis maintenant très heureux d’avoir réservé mon iPhone, que j’aurai ce Vendredi! Power to the people!

Écrit par Francis Bilodeau @ 10:25 am le 27 June 2008
Filed under: Achats,Cellulaire,Entreprise,iPhone

Mauvaise nouvelle ce matin… Malgré certaines rumeurs persistantes qui offrait à la clientèle des données illimités sur le iPhone au coût de 30$, c’est un tout autre schéma que nous avons. Voici donc en détail les forfaits offerts par Rogers:

Forfaits iPhone

Selon ce que Rogers annonce, voici ce que chaque forfait pourrait vous offrir:

Data Usage – What You Get
————————————————————————-
Monthly
Data Usage   Online Applications

————————————————————————-
400 MB       up to 200,000 text emails or 3,100 web pages or 1,360 photo attachments
————————————————————————-
750 MB       up to 380,000 text emails or 5,900 web pages or 2,560 photo attachments
————————————————————————-
1 GB         up to 524,000 text emails or 8,000 web pages or 3,500 photo attachments
————————————————————————-
2 GB         up to 1,048,000 text emails or 16,000 web pages or 7,000 photo attachments
————————————————————————-

Également, Rogers vous offre une trousse de service sans-fil:

Trousse

Mon opinion là dessus!? C’est cher pour ce que l’on a! Disons tout simplement que je crois que Rogers aurait dû y aller avec des forfaits de données illimités comme aux États-Unis pour un coût de 30$. Au plus bas, votre iPhone pourrait vous coûter au Québec…

Prix du iPhone: 199,00$ + taxes = 224,62$
Coût par mois: 60,00$ + 6,95$ pour accès au service + taxes = 75,57$

36 mois (3 ans de contrat obligatoire) * 75,57$ + 224,62$ = 2945,14$ sur 3 ans.

C’est donc prêt de 1000,00$ par année que vous devrez débourser si vous voulez avoir le prestigieux iPhone. Avec la hausse des prix de l’essence, de l’électricité, de la consommation et de tout le reste… Pourrez-vous vous le permettre? Est-ce que le iPhone sera essentiellement réservé aux entreprises? La réponse le 11 Juillet…, mais comme je vous l’ai indiqué dans un billet précédent, j’aurai le mien pour sûr et ce malgré ma déception au niveau des coûts.

MAJ:

Les prix annoncés par Rogers causent présentement un tolé à travers le Web. Le monopole de Rogers et les prix dément sont contestés. En espérant que Rogers réagissent rapidement et revoit leur forfaits…

Écrit par Francis Bilodeau @ 8:06 pm le 11 June 2008
Filed under: Achats,Cellulaire,Entreprise,Innovation

Depuis longtemps, j’attends l’avènement de ce nouveau cellulaire d’Apple au Canada… Enfin mes souhaits sont devenus réalité, alors que Rogers et Fido sont confirmés comme vendeurs officiels du iPhone au Canada. Mais combien ça me coûtera exactement pour en posséder un? Ce qui est confirmé de la part de Rogers, c’est que le cellulaire sera vendu 199$ pour la version 8GB et 299$ pour la version 16GB. C’est intéressant d’avoir finalement un prix qui est équitable à la force de notre dollar! Par contre, ce qui est décevant, c’est que Rogers confirme également que les utilisateurs devront signer pour un pacte de 3 ans obligatoirement… Si vous voulez un iPhone, c’est du long terme!

Pour ce qui est des contrats offerts, malheureusement, Rogers n’a pas dévoilé ses services et tarifs pour le moment. Cependant, AT&T pour les États-Unis l’a fait et en voici les détails:

**Unlimited iPhone 3G data plans for consumers will be available for $30 a month, in addition to voice plans starting at $39.99 a month.
**Unlimited 3G data plans for business users will be available for $45 a month, in addition to a voice plan.

Alors, aux États-Unis, pour un utilisateur normal, vous vous retrouvez avec une facture de 70,00$ par mois, en plus du coût de l’appareil, pour l’utiliser au complet. Pour une entreprise, il vous en coutera 45,00$ par mois pour utiliser les nouvelles fonctionnalités du iPhone 2.0. Maintenant, est-ce que ces chiffres seront similaires pour Rogers au Canada? Nous savons que nous avons toujours eu un problème au niveau de la bande passante pour les cellulaires. C’est d’ailleurs une des pires injustice au Canada. Si les tarifs sont les mêmes que les États-Unis pour le Canada, je crois que c’est raisonnable pour utiliser le iPhone. Après tout, c’est le buzz et je pense que les coûts en vaut la peine. Il faut se rappeler que la première génération de iPhone se vendait 300,00$ de plus!

Cependant, si Rogers impose des tarifs de plus de 100,00$ par mois, je suis en sérieux questionnement sur l’honnêteté de ces entreprises. Ce n’est pas tout le monde qui sont prêt à payé plus de 100,00$ par mois pour leur iPhone et je crains malheureusement que se téléphone ne connaisse pas tout le succès qu’il mérite. Nous aurons cependant réponse à cette question au cours des prochains jours et je vous le laisserais savoir dès que le tout sera rendu public. En attendant, voici quelques nouvelles fonctionnalités de la 2e génération du iPhone dans une vidéo d’une minute résumant la conférence de Steve Jobs qui a eu lieu un peu plus tôt cette semaine.

Écrit par Francis Bilodeau @ 10:28 pm le 1 June 2008
Filed under: Achats,Cellulaire,Innovation

Android est la première platforme gratuite et complète pour cellulaire qui est à code source libre. Les développeurs de partout à travers le monde peuvent donc y développer des applications en Java via le SDK d’Android qui est fourni gratuitement. Récemment, il y a eu un concours pour les développeurs afin de mousser la naissance d’applications pour cette plate-forme. Des prix en argents sont donc remis aux développeurs qui ont su attirés l’attention du jury. De ce lot, mon regard c’est attiré sur une application: AndroidScan.

Cette application permet de scanner n’importe quel produit qui à un code à barre. Voici l’explication de l’application faite par le développeur:

Scan is an Android application that finds pricing and metadata for anything with a barcode. Here are some key features that make Scan stand out:

  • Automatic barcode recognition using onboard phone camera using ZXing library
  • Shows CD, DVD, or book cover along with detailed reviews from Amazon.com
  • Searches over a dozen stores, both online and brick+mortar
    • Highlights brick+mortar stores that are nearby, with option to call the store or get directions
    • Links to online storefronts to buy online from the phone
  • Tracklisting for CDs, along with option to play sample tracks right on phone
  • For books, searches local libraries to see if they have a copy

Donc, à partir d’une simple photo du code à barre à partir de votre cellulaire, le programme vous sortira une liste de prix à partir de commerces prêt de vous qui vendent le même produit ainsi qu’une liste de prix pour des magasins en ligne sur Internet. Vous aurez également des critiques du produits tout droit de Amazon.com affichés sur votre cellulaire. De quoi changer vos habitudes d’achats! Si vous désirez en connaître plus sur cette application, je vous invites à consulter le site du créateur de cette merveilleuse application.



Francis Bilodeau's Facebook profile


Recevez les billets par courriel!


Add to Netvibes
Add to Google
Subscribe with Bloglines

 TwitterCounter for @fbilodeau


Mon Twitter

Calendrier

June 2017
M T W T F S S
« Sep    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930